Archive blog de
Dom Mabb

16 décembre - 19 décembre 2018
 
Dom Mabb
16 décembre 2018

Acte 5 des Gilets jaunes : 66 000 manifestants selon l'Intérieur, et quelques heurts (EN CONTINU)

 
Dom Mabb
16 décembre 2018

En fin de rassemblement à Paris le 15 décembre, une manifestante des Gilets jaunes accuse la police d'avoir bloqué un groupe de protestataires qui demeurait sur les lieux, pour lui envoyer du gaz lacrymogène «sans qu'aucune sortie ne soit ouverte».

biogil@framasphere.org : La violence d'état s'accompagne d'une violence répressive pour mater l'insurrecton du peuple

 
Dom Mabb
16 décembre 2018

Un plaidoyer qui dénonce bien BFM-TV et sa propagande pro-Macron. À éclater de rire !...

 
Dom Mabb
16 décembre 2018

Gilets jaunes : le mot «Dégage» disparaît d'une pancarte anti-Macron sur le JT de France 3

biogil@framasphere.org : La censure, les média au service de la dictature capitaliste au pouvoir

 
Dom Mabb
16 décembre 2018

(VIDEO) Arrestations totalement arbitraires à un piquet de Gilets jaunes, survenues hier à Cambrai... Hallucinant ! Cette dictature est "En marche" ! Face à elle, une résistance étonnante de détermination et de brave assurance. Voyez et écoutez la fin...

 
Dom Mabb
16 décembre 2018

 

ACTE 5 : VICTOIRE DU POUVOIR. DÉFAITE DE LA DÉMOCRATIE*.

Ils auront donc réussi à avoir leur image tant espérée : des Champs Élysées presque vide de Gilets jaunes. Des rues de Paris plutôt calmes et sous contrôle. Le gouvernement et les médias vont pouvoir annoncer la fin du mouvement, lassé par les violences et/ou convaincu des mesures de Macron.

Sauf qu'à y regarder de plus près (exercice que les médias semblent avoir abandonné depuis longtemps), la situation semble bien plus complexe.

Oui, le pouvoir a réussi son coup.
Mais non, ce n'est pas une défaite des Gilets Jaunes.
En revanche, il s'agit d'une défaite très violente, par KO, sur la démocratie et sur le droit de manifester et la liberté d'expression.

En ce samedi 15décembre, sous une pluie glaciale, la ratp décide de fermer 56 stations de métro. Tous les axes menant aux Champs-Elysées sont totalement bloqués par des grilles et des fourgons de CRS. Des fouilles ont lieu dans toutes les gares et principaux péages menant à Paris.Certains bus de GJ sont même bloqués plusieurs heures. Pour arriver vers les Champs, il faut donc marcher plus d'une heure.

Les rassemblements annoncés par différents collectifs à Gare du Nord, à Opéra ou encore à République sont systématiquement nassés, pendant plusieurs heures. Impossible pour les manifestants de ressortir pour rejoindre d'autres Gilets Jaunes.

Forcément, aux alentours des Champs, la foule est beaucoup moins nombreuse que les samedi précédents. Et ceux qui réussissent à arriver sur l'avenue n'auront pas un meilleur sort que les milliers de GJ nassés ailleurs : les CRS ont en effet décidé de disloquer en permanence la mobilisation pour éviter qu'un groupe trop important de Gilets Jaunes se forme. On aperçoit alors plusieurs unités de CRS foncer dans la foule et séparer les GJ par petits groupes.

Lassés par cette stratégie agressive empêchant toute dynamique de groupe, les manifestants désirant sortir des Champs doivent alors passer par de nouvelles fouilles ! Et là, pour quitter l'avenue, il faut abandonner tout matériel de protection (lunette, masque) mais aussi son Gilet Jaune (cf photo). Preuve que les consignes dépassent de très loin celle du maintien de l'ordre.

Autre exemple frappant : vers 16h, un millier de manifestants arrive à former un petit cortège aux abords de la rue de Rivoli. La Fanfare Invisible est présente. L'ambiance est très festive et totalement pacifique. La Fanfare commence à lancer des chants repris par plusieurs centaines de Gilets Jaunes. Tout le monde danse, sans se soucier des forces de l'ordre. Quelques minutes plus tard, alors qu'aucun manifestant n'avait jeté le moindre projectile, les CRS inondent le ciel et les rues de gaz lacrymogène. Là encore, il ne s'agissait plus de maintenir l'ordre mais bien de disperser tous les Gilets Jaunes et d'empêcher les images d'une foule nombreuse, motivée et pacifique.

[ Mise à jour - une vidéo du gazage :
https://www.facebook.com/parallelidea/videos/2242364639334114/ ]

Le gouvernement va donc pouvoir de nouveau bomber le torse et mépriser le mouvement social. Les médias vont se contenter d'avoir vu les Champs à moitié vides et aucune voiture brulée pour en déduire que le mouvement s'essouffle.

Mais les très fortes mobilisations dans de nombreuses villes en région montrent que c'est tout le contraire. Et le cas parisien offre une vision déformée par la stratégie ultra agressive du pouvoir qui a transformé Paris en nasses géantes et empêché tout rassemblement.

Mais que Macron et son monde ne se réjouissent pas trop vite. Les Gilets Jaunes sont loin d'avoir baissé les bras. Il va falloir être ingénieux et déterminés pour réussir à contourner la machine à casser les manifs mise en place jours après jours par Castaner.

Et que le reste de la société (médias, syndicats, partis ou simplement citoyens) s'inquiètent de la dérive clairement autoritaire de ce gouvernement. Ce qui se passe actuellement préfigure une nouvelle approche du maintien de l'ordre qui assume restreindre les libertés des opposants politiques sur l'autel de la sécurité. Accepter cette situation pour avoir (enfin) la paix sociale et économique serait une erreur historique, et pas que pour les Gilets Jaunes.

 
Dom Mabb
16 décembre 2018

La France a vraiment des poulets d'élite. Julien Coupat fut interpellé par 5 voitures de la DGSI, et placé 36h en garde à vue... Il mangeait des croissants avec un copain, ils avaient deux gilets jaunes dans le coffre

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

L'Internationale des "gilets jaunes"

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

La France insoumise dépose une loi pour instaurer le RIC

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

Comment les Gilets jaunes ont été empêchés de manifester le 15 décembre et comment ils cherchent la parade

Peu à peu, le système policier pour neutraliser le soulèvement des Gilets jaunes apparaît clairement dans toute sa sophistication. Une stratégie à trois niveaux :

  1. un blocage de la montée des Gilets jaunes vers Paris ;
  2. un blocage de leur accès sur les lieux prévus de manifestations ;
  3. un nassage des différents groupes parvenus sur les lieux prévus de manifestations pour les isoler.

Un maillage sophistiqué

1/ Autoroutes : A6 fermée « par précaution » entre la Saône-et-Loire et le Rhône par le préfet pour empêcher la montée de cars Gilets jaunes vers Paris ; jonction A466 également fermée sur ordre du préfet ; A 20 : patrouille de gendarmes en motos interceptant et bloquant les véhicules arborant des gilets jaunes visibles ; blocage des Gilets jaunes à certains péages proches de la capitale ; exemple : péage de Buchelay sur l'A13 près de Mantes la Ville.

2/ SNCF : des trains supprimés en direction de Paris (par exemple, pas de train au départ d'Évreux pour Paris Saint-Lazare samedi matin) ; sortie des gares de Paris interdites aux personnes munies d'un gilets jaunes (gare Saint-Lazare tout particulièrement) ;

3/ Métro/RER : une cinquantaine de stations fermées au centre de Paris, obligeant les manifestants à parcourir les distances à pieds.

4/ Nassage des groupes de manifestants parvenus à pieds sur les points de ralliements intermédiaires (Opéra, parvis Saint-Lazare, place de la République....) afin de les dissuader de se regrouper sur les Champs-Élysées pour faire nombre (nombreux témoignages indiquant que s'il était facile aux GJ d'accéder à ces points de ralliement, il était impossible d'en sortir).

5/ Blocage de toutes les voies latérales menant aux Champs-Élysées en multipliant les contrôles vexatoires dissuasifs (5 à 6 contrôles par manifestant tentant de s'engager par ces voies).

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

Envers qui Emmanuel Macron est-il débiteur ?
par Thierry Meyssan

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

Gilets jaunes, luttes de classes et implosion du politique !
Par Richard Labévière

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

Communiqué de soutien du peuple grec aux gilets jaunes et au peuple de France

Nous publions le communiqué de soutien de l'EPAM (Front unitaire populaire) aux gilets jaunes et au peuple de France en général.

L'EPAM, parti politique Grec, combat les politiques de l'Union européenne et défend une coopération anti-impérialiste et solidaire entre les peuples souverains. Le peuple grec subit, depuis des années, l'austérité imposée par l'UE avec le concours actifs des gouvernements de droite et de gauche.

Le PARDEM et l'EPAM sont deux des membres fondateurs de la Coordination européenne pour la sortie de l'UE, de l'euro, de l'OTAN et du néolibéralisme.

COMMUNIQUE Chers camarades français,

Depuis un mois nous suivons de près, en retenant notre souffle, le soulèvement courageux du peuple français contre le totalitarisme européen et ses représentants sans scrupules en France.

Fidèle à ses traditions révolutionnaires le peuple français nous donne des leçons sur la façon de renverser les tyrans et de démolir les Bastilles.

Nous souhaitons exprimer notre pleine solidarité avec le mouvement authentique des gilets jaunes, qui est une inappréciable source d'inspiration pour tous.

Le nouveau fascisme néolibéral ne passera pas

Vivent les gilets jaunes!

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

Les Français nous montrent la voie
Par Finian Cunningham

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

"Tous ensemble ! Tous ensemble ! Mickael Wamen : QUE LA MANIF EST BELLE ... !

Quelle ambiance, quelle envie de gagner, quelle motivation, quelle fraternité ...
Nous avons réussi à converger hier, nous avons réussi à échanger et nous avons surtout compris que nous étions au final toutes et tous des victimes du pouvoir et de la finance ... Une ambiance incroyable de gens motivés, avec des slogans forts et une détermination à gagner !!!
Gilets jaunes, rouges, sans gilet, maïs toutes et tous ensemble ...
Une manif géniale, ou bcp de militants CGT étaient aux côtés d'autres personnes militantes ou non, aucun soucis de compréhension juste quelques remarques positives du genre : « Ca fait plaisir de voir la CGT a nos côtés ... »
Après y a les images qui ciblent uniquement de la casse, mais durant des heures pas une seule provocation, juste des gens exaspérés et en colère qui l'expriment en maintenant la pression...
Les injustices sociales, une politique uniquement au service du fric, voilà ce qui hier nous a réuni dans un cortège haut en colère !!!
Nous allons continuer à la mise en ouvre de la convergence qui est le pire ennemi du gouvernement...

Peu importe les prises de position de certains, nous en ferons abstraction, nous sommes la base et la base décide et agit !!!
Vive l'unité...Vive la convergence

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

«Manifeste pour la démocratisation de l'Europe» : 120 intellectuels ont dû louper les Gilets jaunes

Un manifeste a récemment été publié pour une «refondation européenne». L'initiative vise une Europe fédérale, exactement à l'encontre du sentiment populaire tel qu'exprimé par les Gilets jaunes, pointe Pierre Lévy, rédacteur en chef de Ruptures.

Mais sur quelle planète vivent-ils ? Le 11 décembre, Le Monde offrait une pleine page à une tribune signée par «un collectif de plus de 120 intellectuels et de responsables politiques de 16 pays d'Europe, dont Thomas Piketty, Thomas Porcher et Massimo d'Alema». Ces nobles figures ont eu une idée aussi géniale qu'originale : proposer la (au moins) 10 000e refondation de l'Union européenne. Le manifeste prévoit en particulier un «projet de traité de démocratisation et un projet de budget».

Malgré la place d'honneur que lui a offerte le quotidien vespéral de référence, malgré le site internet (Tdem.eu) tout spécialement créé pour promouvoir l'initiative (et qui revendique à ce jour 13 000 signataires), et malgré les titres universitaires prestigieux des initiateurs, l'initiative est passée totalement inaperçue.

** Les auteurs du texte réussissent un exploit : ne pas faire une seule allusion aux Gilets jaunes**

Peut-être a-t-elle été ainsi sauvée du ridicule. Car si l'idée de promouvoir une «autre Europe» est usée jusqu'à la corde, cette tentative se distingue par son tempo : après presque un mois d'une mobilisation populaire littéralement sans précédent, les auteurs du texte réussissent un exploit : ne pas faire une seule allusion aux Gilets jaunes et à la dynamique dont ces derniers sont porteurs. Celle-ci a lié l'irruption de la question sociale et la prégnance de la question nationale, l'exigence de pouvoir d'achat et celle de souveraineté populaire. Le drapeau tricolore et la Marseillaise étaient à l'honneur sur les ronds-points, et le principe même d'intégration européenne pas vraiment en odeur de sainteté.

Pas un seul mot, donc, sur les Gilets jaunes, alors même que le but affiché du manifeste est de «réconcilier l'Europe avec ses citoyens». En l'occurrence, c'est donc bien mal parti.

Les refondateurs justifient leur démarche par «le Brexit et l'élection de gouvernements anti-européens à la tête de plusieurs pays membres», et par cette (étrangement formulée) proclamation : «Il n'est plus possible de se contenter d'attendre les prochaines sorties, les prochains démantèlements, sans rien changer de fondamental à l'Europe actuelle.»

D'un autre côté, les signataires sont aussi fâchés avec les «partis qui se disent européens, mais qui continuent de s'imaginer que le libéralisme pur et dur et la mise en concurrence généralisée de tous [...] suffisent à définir un projet politique, sans réaliser que c'est précisément le manque d'ambition sociale qui nourrit le sentiment d'abandon.»

** Le projet prévoit également de financer l'accueil des migrants** -----------------

-----------------------------------------

De toute évidence, ça sent fort la Bérézina pour les élections européennes à venir !
L'auteur a raison de souligner le puissant sentiment anti-UE qui prévaut au sein des GJ - et que nous avons tous pu constater.
Virginia LOMBARD

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

Gilet jaune - Il a tout dit à regarder jusqu'au bout.

vidéo à venir...
 
Dom Mabb
17 décembre 2018

J'ai INTERVIEWÉ un CRS lanceur d'alerte !

Jean Ferreira : Merci, il y en a au moins un qui a honte.
Pour les autres, ils n'ont qu'à se porter pâles au lieu de faire leur sale besogne pour un tyran illégitime depuis qu'il a fait donner la troupe contre le peuple.

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

"Monsieur Macron est un menteur" Philippe Pascot

 
Dom Mabb
17 décembre 2018

Comment les Gilets jaunes ont été empêchés de manifester le 15 décembre et comment ils cherchent la parade

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

 

"En Attendant La Fin Du Monde"

Marc Dubuisson

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Atelier constituant : Placer le RIC dans la (anti)Constitution française de 1958

PDF - Le référendum dans l'anticonstitution française de 1958 et quelques idées d'amélioration à partir du travail de l'association article 3 :

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Docs/000_Atelier_RIC_Le_referendum_dans_l_anticonstitution_francaise_de_1958.pdf

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Interdit d'interdire : Gilets jaunes : où en sommes-nous ?

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Acte V - Dijon - Gilets jaunes

 
Dom Mabb
16 décembre 2018

Gilets jaunes : «Dans la communication, tout est fait pour dissuader le mouvement»

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

LA FIN DU QUANTITATIVE EASING ET SES RISQUES - par Vincent Brousseau

 
Dom Mabb
16 décembre 2018

== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE == Semaine du 10 au 16 décembre 2018.

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Débranche ta télé et enfile ton gilet (clip officiel)

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Gilets jaunes : Amnesty International dénonce l'«usage excessif de la force» par la police

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

L'INSURRECTION EST-ELLE VENUE ? - ÉRIC HAZAN À PROPOS DES GILETS JAUNES

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Lambesc : tous au rond point pour exiger le RIC !

 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Stéphane Trouille, journaliste indépendant incarcéré dans le Drôme depuis samedi 8 décembre

 
Dom Mabb
18 décembre 2018
 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Le guide du manifestant: https://infokiosques.net/IMG/pdf/2016-01_Guide_Cadecol.pdf

image
 
Dom Mabb
18 décembre 2018

Dialogue avec mon Gilet Jaune

 
16 décembre - 19 décembre 2018