Archive blog de
Dom Mabb

16 octobre - 20 octobre 2018
 
Dom Mabb
16 octobre 2018

Josephine Baker

 
Dom Mabb
16 octobre 2018

L'énorme colère de Jean-Luc Mélenchon après la perquisition de son domicile

 
Dom Mabb
17 octobre 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L'UNION POPULAIRE RÉPUBLICAINE
= Mardi 16 octobre 2018 =

L'Union populaire républicaine (UPR) déplore les départs successifs du Média des journalistes Alexis Poulin et Jacques Cotta qui avaient invité François Asselineau à s'exprimer sur la question européenne dans leurs émissions respectives « Le mercredi c'est Alexis » et « Dans la Gueule du Loup ».

Alexis Poulin a annoncé et expliqué son départ du Média en août 2018 dans une tribune relayée notamment par Marianne : https://www.marianne.net/debattons/tribunes/alexis-poulin-pourquoi-je-ne-participerai-pas-au-media-saison-2 Jacques Cotta s'est retiré pour sa part du Média il y a quelques jours expliquant les raisons de son départ sur le blogue La Sociale : http://la-sociale.viabloga.com/news/les-raisons-de-mon-depart-du-media

L'UPR salue le professionnalisme et l'ouverture d'esprit de ces deux journalistes qui ont permis au candidat du « Frexit » de l'élection présidentielle de 2017 d'exprimer son point de vue dans une interview et dans une émission de débats sur Le Média.

Ces émissions ont contribué à clarifier l'opposition entre, d'une part, le « Frexit » prôné par l'UPR depuis plus de 11 ans et, d'autre part, les sempiternelles promesses « d'autre Europe » qui pullulent sur toute la scène politique française, de M. Mélenchon à Mme Le Pen en passant par M. Jadot, M. Hamon, M. Macron, M. Bayrou ou encore M. Wauquiez.

 
Dom Mabb
17 octobre 2018

Remaniement, malaise policier : un commandant se met à table... à visage découvert (ENTRETIEN)

 
Dom Mabb
17 octobre 2018

La guerre des drones. (2014)

La mort à distance : depuis 2004, ce sont des milliers de personnes, surtout des civils innocents, qui ont été tuées par des frappes de drones américains au Yemen et dans le nord-ouest du Pakistan. Pourtant, ces pays ne sont pas officiellement en guerre avec les États-Unis. Bavures, crimes de guerre ? Effectués dans la plus grande opacité, ces homicides soulèvent d'importantes questions de droit international. Deux avocats auprès d'une association de défense des droits de l'Homme, Shahzad Akbar et Clive Stafford Smith, se sont engagés dans un combat de David contre Goliath, en réclamant justice pour les victimes de ces attaques et leurs familles. Dans cette bataille qui les oppose au département américain de la défense et à la CIA, ils exigent que les responsables de ces frappes soient traduits en justice.

Pour l'armée, l'usage de drones a un immense avantage : mener une guerre sans engager la vie de militaires sur le terrain. C'est par joysticks et moniteurs interposés que les pilotes repèrent et suivent leur cible avant d'appuyer sur la gâchette. Sont-ils pour autant complètement à l'abri ? Bien qu'ils se trouvent à des milliers de kilomètres du théâtre des affrontements, tous ne sortent pas indemnes de ces opérations. Chose extrêmement rare : le film donne la parole à deux anciens pilotes ayant de nombreuses années de service et auteurs de nombreux homicides. Ils souffrent aujourd'hui d'un grave stress post-traumatique. Que signifie, pour l'avenir de la guerre, l'usage accru de ces engins toujours plus sophistiqués ?

 
Dom Mabb
17 octobre 2018

Le morceau mythique de Queen dans les années 75 :

 
Dom Mabb
17 octobre 2018

Le chat d'Assange au cour des nouvelles restrictions imposées à son maître par l'Equateur

 
Dom Mabb
18 octobre 2018

Dom Mabb:

Sur le rôle des procureurs dans ces perquisitions politiques scandaleuses :

Les procureurs ne sont pas des juges indépendants, ils représentent le ministère publique et agissent pour la préservation de l'ordre publique (pour cette seule partie de leur mission, ils sont déjà fautifs).

Les perquisitions se font sur commission rogatoire prise à l'initiative d'un juge d'instruction indépendant de l'exécutif. Le juge d'instruction instruit à charge et à décharge et peut procéder à tout acte utile à la manifestation de la vérité.

Ce n'est pas au procureur qui reçoit ses instructions de la ministre de la justice, de remplacer le juge d'instruction. Et si les nouvelles lois le permettent, ce sont assurément des lois scélérates ! (et qui ont été adoptées sous le chantage d'actes terroristes et de leur exploitation politique éhontée pour faire la guerre et donner les pleins pouvoirs à l'exécutif). Ces lois devront être abolies !.

Le procureur, en l'état des lois qui dissolvent la séparation des pouvoirs, est le tombeau de la vérité, le falsificateur potentiel des preuves, l'inquisiteur de la nouvelle dictature qui s'annonce.

Fabien Muller: J'ai rarement lu un tel ramassis d'approximations. Evidemment que le parquet est 'hiérarchiquement' dépendant du ministère de la justice mais il ne reçoit pas ses instructions du ministère (qui a bien autre chose à faire). De plus, toute perquisition (qu'elle soit faite lors d'une instruction ou d'une enquête préliminaire) doit être validée par le juge des libertés qui est lui "indépendant" selon votre définition.

Dom Mabb: C'est Sarkozy qui a voulue supprimer les juges d'instruction, et c'est à la même époque que le gouvernement a déréglementé encore davantage la procédure pénale en instituant cette validation ridicule par le juge des libertés, afin que des perquisitions puissent être faite non plus sous l'autorité d'un juge indépendant de l'exécutif mais par des sbires et sous-fifres du pouvoir. Un mécanisme de délégation particulièrement hypocrite à l'image de notre gouvernement. https://youtu.be/3G93P-aqa1U

Fabien Muller: En l'espèce ça ne change pas grand chose, des centaines de perquisitions ont lieu tous les jours. Même le siège de lrem a été perquisitionné. Des procureurs sont à l'origine et à la destination de toutes les procédures etc.

Dom Mabb: Faux, dans l'esprit, le procureur décide s'il poursuit ou pas, car les juges d'instructions ne peuvent pas s'auto-saisir. Et lorsque il lance une poursuite, le parquet désigne un juge d'instruction pour mener cette instruction. Et la désignation se fait par tirage au sort parmi les magistrats compétant. Le fait que le juge d'instruction soit choisis par tirage au sort est très important.

Fabien Muller: Dom Mabb oui mais un procureur est à l'origine de la procédure et c'est lui qui au final proposera une peine. Croire qu'il serait aux ordres et qu'il s'attacherait à autre chose qu'au respect de la loi me paraît loin de la réalité

Régis de Castelnau : Dom Mabb Tirage au sort?

Dom Mabb: Oui, demandez à un spécialiste..., si le juge d'instruction est désigné arbitrairement, sans tirage au sort, je pense que cela est un motif valable pour pouvoir annuler la procédure.

 
Dom Mabb
18 octobre 2018

Perquisitions : «Le pouvoir a aspiré l'ensemble des données politiques d'une formation d'opposition»


Alexis Corbière : "Derrière le sourire de Macron un nouveau type de régime se met en place"

 
Dom Mabb
18 octobre 2018

Rassemblement à Paris contre la guerre au Yémen

 
Dom Mabb
18 octobre 2018

Amnesty veut que la coalition reconnaisse ses victimes à Raqqa


Un rapport d'Amnesty International trouve que les États-Unis sont coupables de crimes de guerre en Syrie

 
Dom Mabb
18 octobre 2018

Rapport d'Amnesty : «Le mot bavure est un mot faible, il s'agit d'un véritable massacre»
Entretien du 16/10/2018 avec Bruno Guigue, analyste géopolitique. Pour RT France, il revient sur le nouveau rapport d'Amnesty International pointant les nombreuses bavures de la coalition internationale lors des bombardements à Raqqa un an plus tôt.

 
Dom Mabb
18 octobre 2018

L'Union Populaire Républicaine propose une liste aux élections européennes ouvertes à des personnalités de différents partis politiques et/ou de la société "civile" en accord sur les trois objectifs : sortir de l'UE, de l'Euro, et de l'OTAN.
Ci-dessous, Asselineau parle de l'université d'été de la France Insoumise.

 
Dom Mabb
18 octobre 2018

Voyons ce qu'en raconte Le Figaro...

 
Dom Mabb
18 octobre 2018

Max Timmermans :

« Pourquoi la perquisition visant la FI et Jean-Luc Mélenchon pose un problème spécifique alors que le Modem et le FN ont effectivement fait l'objet également d'une perquisition ?
Parce qu'en réalité, il y a 2 poids, 2 mesures.

D'un côté, les perquisitions menées au siège du FN en février 2017 et du Modem en octobre 2017, ont été effectuées dans le cadre d'une information judiciaire, c'est à dire sous la responsabilité du juge d'instruction, qui agit indépendamment du ministère de la Justice ( = séparation des pouvoirs, merci Montesquieu)

Concernant la France Insoumise en revanche, cette perquisition est menée dans le cadre d'une enquête préliminaire dirigée par le procureur de la République, c'est à dire un magistrat qui agit sous la responsabilité du ministre de la Justice.

Il y a donc une différence de taille, puisque dans un cas, la perquisition est déconnectée du pouvoir politique alors que dans l'autre, elle est mise en oeuvre sous sa responsabilité.

Donc les perquisitions de ce matin posent des questions et ne manquent pas d'exciter le doute. Pourquoi n'avoir pas attendu une éventuelle information judiciaire, pour que l'action à l'encontre d'une formation politique d'opposition soit le cas échéant entreprise par un magistrat indépendant ?

Cette lancinante question est l'objet précis de mon indignation. » Bastien Faudot (Porte-parole du Mouvement Républicain et Citoyen - MRC)

Ce qui voudrait dire que Belloubet MENT quand elle affirme que dans cette perquisition la justice était indépendante. Et comme il y a mensonge et volonté de manipulation au plus haut sommet de l'État, on peut déjà dire que cela constitue une nouvelle affaire d'État, comme l'affaire Benalla...

 
Dom Mabb
19 octobre 2018

Oui, il est la République, il en est une partie en tout cas, en tant que président de groupe parlementaire, une haute fonction de représentation du peuple. Et visiblement il ne se laisse pas faire comme les nombreux moutons à l'Assemblée national. Tout à son honneur. Alors, je ne suis pas de son parti, mais voyez-vous ce qui manque parmi nos hommes et femmes politiques, se sont des personnes capables de se révolter devant l'arbitraire et la tyrannie, et de tenir tête, à la hauteur des responsabilités que le peuple leur a conféré.

L'affaire est loin d'être terminée. Nous attendons que les procureurs rendent ce qu'ils ont pris, nous attendons les explications de tout ce déploiement de police, et nous savons qu'il n'y en a pas de présentable?

Espérons que tout cela débouchera sur l'abandon des nombreuses mesures liberticides qui ont été prises en politique pénale depuis maintenant plus de 15 ans sous prétexte de lutte contre le terrorisme, et que l'on reviennent à une conception française de la justice dans laquelle les perquisitions entre autre, se font sous l'autorité d'un juge d'instruction indépendant de l'exécutif, et non d'un procureur qui représente le ministère publique et qui reçoit ses instructions du Garde-des-Seaux.

Frédérique Moebius : UN professeur de latin s'émeut. Je e veux réagir à la façon dont certains cherchent à tourner en ridicule la phrase de Jean-Luc Mélenchon : "ma personne est sacrée". Ce n'est pas la preuve de mégalomanie qu'on croit. Elle vient en fait de très loin. Elle est inspirée par la culture profonde de Jean-Luc Mélenchon. On dit souvent de lui qu'il est un "tribun du peuple". C'est une façon de dire qu'il parle au nom du peuple comme le faisaient les authentiques tribuns, ceux de la Rome antique. Or ceux-ci étaient effectivement sacrés. Cela signifie que leur personne était inviolable. Pour s'assurer que le pouvoir ne commettrait pas de violence contre les représentants du peuple, on leur avait donné ce statut, cette forme de protection religieuse. La Révolution française en instaurant la République et en proclamant la séparation des pouvoirs a repris cette idée. Les députés ne doivent jamais pouvoir être empêchés d'accomplir leur mission. Le pouvoir 'mexécutif ou le judiciaire ne doivent jamais les contraindre. Le danger serait la dictature. D'où l'immunité parlementaire ! C'est ce respect particulier dû au représentant de la Nation qu'a évoqué ce matin Jean-Luc Mélenchon. C'est parce qu'il est imprégné de cette histoire qu'il a utilisé ces mots de "personne sacrée". Il ne l'a pas fait pour lui-même, mais pour celles et ceux qu'il représente et parce que c'est un des points les plus fondamentaux de la démocratie depuis plus de 2 000 ans. De cette culture et de cette rigueur aussi, je suis très fier !

 
Dom Mabb
19 octobre 2018

 
 
Dom Mabb
19 octobre 2018

Interdit d'interdire : montée des nationalismes et des droites extrêmes : retour aux années 30 ?
Frédéric Taddeï reçoit Thomas Guénolé, politologue et candidat France Insoumise aux élections européennes, Annie Lacroix-Riz, historienne , François Bousquet, rédacteur en chef de la revue «Eléments» et Pierre Birnbaum, historien et sociologue .

 
Dom Mabb
19 octobre 2018

Voila ce qui disent les décodeurs.

Concernant ce site :
Le 1er février 2017, Les décodeurs créent le Décodex,
L'économiste Olivier Berruyer, dont le blogue les-crises.fr est marqué d'une étiquette rouge, estime que ce Décodex est une « liste maccarthyste » qu'il compare à l'Index librorum prohibitorum (tout comme Jacques Sapir), « la liste établie par l'Église des ouvrages que les catholiques n'avaient pas le droit de lire ».

Alexandre Clément : les décodeurs décodent et propagent des fausses nouvelles sur à peu près tout

 
Dom Mabb
20 octobre 2018

Nous attendons maintenant qu'ils rendent le corps de M. Jamal Khashoggi

 
Dom Mabb
20 octobre 2018

Affaire Khashoggi : Trump reconnaît avoir besoin de Riyad contre l'Iran et temporise les sanctions

 
Dom Mabb
16 octobre 2018

Invité par une université, l'ancien secrétaire d'État des États-Unis Henri Kissinger a été interrompu a plusieurs reprises par des étudiants qui ont dénoncé son rôle dans le coup d'État mené par Augusto Pinochet au Chili, et l'ont accusé de crime contre l'humanité.

https://twitter.com/EsorFas/status/1052333550341709825?fbclid=IwAR0TU-sDETYWL1U851ITP9jOYQjVsijSpTBoU0u61CGaWLb3AUmdEaMwdEA

https://francais.rt.com/international/54743-pourris-enfer-etudiants-perturbent-discours-kissinger-new-york-video

 
16 octobre - 20 octobre 2018