Archive blog de
Dom Mabb

25 novembre - 7 décembre 2016
 
Dom Mabb
25 novembre 2016

François ASSELINEAU, président de l'UPR et candidat à l'élection présidentielle, a été l'invité d'Abdelkrim BRANINE dans son émission « TOUTE LA RÉPUBLIQUE » sur BEUR FM le dimanche 20 novembre 2016

 
Dom Mabb
25 novembre 2016

 
 
Dom Mabb
25 novembre 2016

Jean Luc Mélanchon - Les primaires à droite

Retraite à 65 ans, fin du CDI, fin des 35h, pas un mot d'écologie... Coup d'oil sur la primaire de la droite et les propositions des candidats.

 
Dom Mabb
25 novembre 2016

François Asselineau analyse l'actualité au 23 novembre 2016 :

00:09. La procédure de destitution de François Hollande peut elle aboutir?

04:26. Le « crime de haute trahison » retiré de l'article 68 de la constitution en 2007

11:02. Le « complot contre la sûreté de l'État » retiré de l'article 68 de la constitution en 1993

19:05. Soupçons de trafic d'influence entre Emmanuel Macron et Patrick Drahi (BFM TV)

21:15. Le premier tour des primaires de la droite confirme le naufrage des sondages et des prévisions des grands médias

30:07. La situation s'aggrave en Grèce

35:50. Les bienfaits du Brexit : baisse du chômage, augmentation du tourisme, retour des investissements au Royaume-Uni : Renault -Nissan, Nissan-Renault, Google, Facebook, IBM. La politique de Theresa May

52.08. L'UPR va très bien ! Succès du « direct » sur Facebook. Succès des déplacements

01:10:48. L'UPR et les médias. TF1 approche François Asselineau pour un passage au 20h de TF1, mais?

01:16:00. Appel à inscription sur les listes électorales.

 
Dom Mabb
26 novembre 2016

------------- L'OTAN et la France... Le retour! --------------

Regard sur le Journal Officiel du 14 octobre 2016.

Aujourd'hui, le Statut des quartiers militaires de l'OTAN en France.
Voyage au cour de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord depuis sa création jusqu'à son retour sur le sol français.

 
Dom Mabb
26 novembre 2016

Cet imam gay brise les clichés sur l'Islam !

Ludovic-Mohamed Zahed est un imam ouvertement homosexuel. Il était à Amsterdam à l'occasion de la Gay Pride, pour célébrer la diversité et défaire l'idée qu'être homosexuel et musulman est incompatible !

Denis Salem (26 novembre 2016) : Je l'ai connu dans un débat télévisé avec Tarek Ramadan. J'avais trouvé l'échange interessant!
 
Dom Mabb
26 novembre 2016

Médias français : qui possède quoi

mangydwg@nerdpol.ch (26 novembre 2016) : http://www.mediareform.org.uk/who-owns-the-uk-media

 
Dom Mabb
26 novembre 2016

Le jour où la France est mourue

Exposé vulgarisé. Comprendre simplement les institutions de l'Union européenne, quelle place la France y tient et quelles en sont les conséquences.

 
Dom Mabb
28 novembre 2016
Présidentielle 2017 : Non à la suppression des professions de foi en papier
 
Dom Mabb
28 novembre 2016

Collage à Hérouville-Saint-Clair 9h à la méthode Biojimbo Vertigo

Dom Mabb (1 décembre 2016) : La méthode consiste à avoir un pot fermé de colle préparé, un pinceau dans un sac en plastique le tout dans le coffre de sa voiture avec quelques affiches pliées, et de s'arrêter, lorsque l'occasion survient dans la vie de tous les jours, devant les panneaux d'affichage proches des lieux où l'on se trouve, d'en repérer quant ils sont recouvert, et de coller une affiche. On joint ainsi l'utile à l'agréable, et on assure une perdurance de l'affichage sur certains lieux. Plus nous serons nombreux plus notre action sera visible.

Citoyen Candide (1 décembre 2016) : Des affirmations mensongères, merci bien!
Mais quand je fait du collage, c'est dans ma zone d'habitation et à vélo.
C'est meilleur pour l'humanité :)

Dom Mabb (1 décembre 2016) : Ces informations sont parfaitement vrai !. C'est moi qui est expérimenté cette technique que Biojimbo Vertigo ma montrée. Et nous allons bientôt initier plein de monde à cette technique, ne vous en déplaise...

Citoyen Candide (1 décembre 2016) : ha, non mais je ne doute pas que ta méthode soit impec, au poil ;)
les affirmations mensongère, c'est relatif à l'affiche ^^
Cette campagne d'affichage présente des chiffres pour le moins polémiques ...

Dom Mabb (1 décembre 2016) : Le nombre d'électeurs de l'UPR est passé de 76907 électeurs aux élections européennes du 25 mai 2014
à 189046 électeurs aux élections régionales du 6 décembre 2015, soit +146%

Citoyen Candide (1 décembre 2016) : celle ci n'est peut être pas la plus fausse, mais il y a celles qui parlent du nombre de visite sur le site internet qui font polémique ici.

Dom Mabb (1 décembre 2016) : Le site UPR est très consulté. Déjà l'interview en directe sur facebook de François Asselineau fait hier soir a été vu 30589 fois

Dom Mabb (1 décembre 2016) : http://www.politologue.com/audience-partis-politiques.aspx

Citoyen Candide (2 décembre 2016) : Ton lien, ça mesure l'audience facebook; tout le monde n'est pas sur facebook, donc pour moi, ça n'a pas beaucoup de valeur.
Et puis le whois de se site indique que la personne qui a déposé ce nom de domaine est caché derrière une société suisse dont c'est la fonction : c/o EIS AG, Whois Privacy Services

 
Dom Mabb
28 novembre 2016

Yuja Wang pète un plomb avec la Marche turc de Mozart.

Rachid De B (28 novembre 2016) : Sublimissime !

misha (28 novembre 2016) : elle est folle de rage elle!!!

eyome (28 novembre 2016) : Wow

L'irréductible Gaulois (28 novembre 2016) : Seule une très grande maîtrise autorise ce genre de variations.

L'irréductible Gaulois (28 novembre 2016) : J'ai toutefois un petit peu de mal par rapport à l'original.

mezues (28 novembre 2016) : le titre est mal choisi, c'est virtuose et énormément de travail.

L'irréductible Gaulois (28 novembre 2016) : Tout à fait d'accord avec toi Mezues

misha (29 novembre 2016) : très grande maîtrise de la syncope du contre temps, du jazz quoi!!

Cette nana on dirait qu'elle a dix oreilles!!!
chacun de ses doigts joue une partition

J'adore les interprètes qui explosent le moule, Mais forcement si tu a payé pour entendre l'original tu es déçue

Caps (29 novembre 2016) : Un piano aux mains d'une virtuose, c'est magique!

 
Dom Mabb
1 décembre 2016

 

Cette jolie statue est de Aimé-Jules Dalou (1838-1902) et est située dans la Salle des Mariages de la Mairie du 10ème arrondissement à Paris. Et dire qu'on nous emmerde avec une campagne d'affichage du Ministère de la Santé qui montre des messieurs (habillés... et pas tous nus) s'embrassant...
Eulalie Steens
---------------------
on se demande bien pourquoi ils nous en ont chié une pendule contre le mariage pour tous alors que la "Fraternité des peuples" de Jules Dalou est dans la salle des mariages de la mairie du X° arrondissement de Paris depuis 1883 !
Denis Fontaine

Roland (1 décembre 2016) : D'une part parce que le mariage pour tous n'est pas un mouvement homophobe mais de preservation des structures familiales traditionnelles et de défense du droit des enfants à n'etre ni orphelin de pere ou de mere ou des deux, dans une nouvelle configuration qui multipliera les adoptions via gpa etc
D'autre part parce que la "statue" dont vous parlez ne représente nullement un rapport homosexuel, mais un baiser fraternel dont vous faites une interprétation anachronique
( http://www.racontemoilhistoire.com/2016/01/20/bisou-bouche-histoire/ ).
Parce que la campagne du ministere n'est pas scandaleuse car montrant des homosexuels, mais parce qu'elle fait la promotion de mours qui justement entrainent les maladies qu'elle prétend combattre comme le libertinage.
Quand à l'argument l'inconnu denis fontaine, en quoi une sculpture d'un siecle montrant un baiser fraternel est un argument dans cette affaire ?
bisous quand meme.

Roland (1 décembre 2016) : Il faudra quand meme vous interessez un jour a l'importance de la filiation, et pourquoi justement des associations d'orphelins manifestaient également lors des manifs pour tous, plutot que de faire des mines satisfaites quand on nous impose, de maniere synchrone, ce genre de politique à l'echelle mondiale ... et pourquoi souvent les personnes issues de philosophie traditionaliste, ont une porté plus essentialiste des questions que ceux comme vous qui ont une tendance tres matérialiste. Plutot que d'écouter des conf d'histoire républicaine jacobine laïcarde sauce asselineau, essayez d'élargir votre champs de conscience pour comprendre d'autres points de vue, plutot que les accabler de petites saillies du style "chié une pendule" ... L'Histoire remettra les horloges à l'heure.

L'irréductible Gaulois (1 décembre 2016) : Bravo Roland

Roland (1 décembre 2016) : @L'irréductible Gaulois : ce que les gens ignorent, c'est que j'etais favorable au mariage pour tous quand j'étais plus jeune, avant de me poser les bonnes questions lors des débats et d'étudier plus en avant ce genre de questions. A force de se faire manipuler par la doxa, on a vraiment integré des logiciels dégénérés.

Dom Mabb (1 décembre 2016) : Je vous invite à lire un grand classique qu'est Le Banquet de Platon. L'amour ne se subdivise pas dans des catégories de structure familiale, c'est une question bien plus profonde...

Le statut matrimonial n'entame pas le droit des enfants ! Où avais-vous vu une chose pareille !, tout au contraire en sécurisant le foyer, il apporte une protection. Et il n'entraîne pas non plus une augmentation des orphelins !

Quant à faire un message de prévention sur les maladies sexuellement transmissibles, en niant la vie sentimentale des personnes ciblées par le message, comme vous voudriez le faire... ce serait tout simplement saboter la campagne de prévention, en particulier pour les personnes ayants des pratiques homosexuelles? Ne pas informer les personnes serait criminel.
Le Ministère de la Santé joue son rôle en la matière.

Concernant votre point de vue sur le libertinage et les mours amoureux homosexuels, permettez que je vous dise que vous faite là, preuve d'intégrisme réactionnaire. L'Eglise a toujours condamné la sexualité si elle n'était pas utilisée dans l'unique but de la reproduction et dans le cadre du mariage devant l'Eglise. C'est d'ailleurs pour cela que je suis profondément anti-clérical. Et je n'ai pas besoin de citer les nombreuses proses qui dénoncent cette exploitation éhontée du complexe du refoulé pour proposer une société basé sur la culpabilité, la souffrance, l'ordre, et la soumission.

La "Fraternité des peuples" de Jules Dalou, qu'elle belle sculpture !!, quelle sensualité. Et si votre rancour ne voit la qu'une effusion fraternelle asexuée, permettez que pour d'autre cette fraternité des peuples se traduise par de réelles relations d'amours?, et par ce baisé d'amour.

Roland (2 décembre 2016) : Bon, j'ai pas envie d'en faire des tonnes face a vos propos dégénérés. Vous trouvez normal de faire la normalisation de moeurs sexuels à risque dans l'espace publique, quitte à augmenter ces phénomènes et donc les maladies, comme c'est le cas de toutes ces campagnes depuis des décennies. Intégrisme réactionnaire, si vous voulez. Le mariage pour tous va changer les principes de la filiation, ne vous en déplaise, la marchandisation du corps des femmes et des enfants via la PMA/GPA ca n'est pas un fantasme. Vous ne pouvez pas faire l'éloge du libéralisme sociale et vous plaindre du libéralisme économique, de l'individualisation et de ces conséquences dramatiques dans nos sociétés post-moderne. Quand à la projection de vos fantasmes libertaires dans une sculpture du 19eme, est-ce que les femmes et les enfants entourants vos semblables sont la pour une partouse ? Ou ne s'agit-il, comme le titre le dit clairement, que d'amour fraternel, avec une inspiration néo-classique reprenant une iconographie romaine des corps nus ... Mais je vais plutot m'amuser de votre terme "soumission" pour citer un de mes interlocuteurs musulmans chances pour la france, dont vous faites grande fierté d'accueillir en nombre, par solidarité, et a qui je demandais comment on pourrait les concilier islam et république :

tout le monde sait où exactement est le problème, ce n'est pas le multiculturalisme : c'est l'islam et les musulmans. Et il y a un problème car ils ne sont pas chez eux et ils le savent, ils le sentent, et ils ne troqueront jamais leur culture et leurs lois pour se soumettre à une autorité qui met en prison des gens qui disent que l'homosexualité est une abomination contre la nature, une autorité où l'avortement est un droit constitutionnel, où la femme est l'égale de l'homme, où l'adultère est un simple motif de divorce et non pas un crime capital, où la fornication doit être normalisée, où l'état doit organiser et taxer les dépendances et les maladies des gens (alcoolisme et ludopathie), etc. et j'en passe. Tu trouveras difficilement un sujet où la morale et la législation occidentale est compatible avec la morale et la législation islamique, à part les trucs de base comme la pédophilie, le meurtre, le viol, le vol, etc., et encore, les peines ne sont pas les mêmes (peine capitale pour tout ça dans l'islam, ablation de la main pour le vol) et gageons que tout ça ne manquera pas de sauter en Occident (ils ont déjà essayé de normaliser la pédophilie dans les années 70, c'était juste trop tôt.) "C'est quoi votre projet politique pour que les institutions soient plus respectueuses de vos convictions et votre liberté ?" Coran, Sunna, Califat.

Dom Mabb (2 décembre 2016) : Ludovic-Mohamed Zahed n'a visiblement pas la même vision de l'Islam. https://youtu.be/l6uz6gvhGC4

Roland (2 décembre 2016) : Pour connaitre par ailleurs Ludovic-Mohamed Zahed, il est plutot la preuve de ce que j'avance... Victime d'ostracisme dans les différentes mosquées qu'il a côtoyé du fait de sa sexualité, il s'est proclamé imam et a fondé sa propre mosquée lgbt. Voyez clairement le debat avec ramadan ou d'autres, l'islam condamne ce genre de chose, surtout celui qu'on importe avec l'argent des pétromonarchies du golf. Sur cette question ou d'autres, vous ne faite que de partager des sujets clivants en pretendant militer dans un parti qui prétend eviter ce genre de sujet.

 
Dom Mabb
1 décembre 2016

La dette publique d'un pays est un leurre pour mieux dépouille...

L'article 123 du traité de Lisbonne L'article 123 du Traité de Lisbonne stipule que : « 1. Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées « banques centrales nationales », d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l'Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres ; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales des instruments de leur dette est également interdite»

En clair les états signataires s'interdisent de se financer directement à taux zéro auprès de leur banque centrale ou de la BCE. Ils sont obligés de s'adresser aux banques privées qui leur proposent les taux qu'elles décident tout en se finançant actuellement elles mêmes à un taux quasi nul auprès de la BCE.

Cette situation est identique pour tous les pays du monde occidental et dure en France depuis 1973. Il s'agit d'un véritable coup d'état.

René Claude (1 décembre 2016) : Encore une infamie de lUE sous la pression des lobbys!

Eliane Chatelard (1 décembre 2016) : OUI !!! 43 ans que nos impôts enrichissent les plus riches, les financières, dans tous les pays endettés. La dette est devenue impossible à rembourser. Nos dirigeants sont aux ordres de ce pouvoir caché. Nos prochains votes vont leur donner la possibilité de poursuivre dans ce sens ... ou pas. Choisissons bien !

Jeromo Jegouks (1 décembre 2016) : Le traité de Lisbonne est obsolète et est remplacé par le TFUE et le TUE. =)

Salinger 3 (2 décembre 2016) :

" Cette situation est identique pour tous les pays du monde occidental et dure en France depuis 1973 ".

FAUX sur la date 1973. C'est plus vieux que ça. Et pas vraiment dans ces termes.
http://www.conspiracywatch.info/Loi-de-1973-le-retour_a1673.html

Dom Mabb (2 décembre 2016) : Dette et Intérêts
Voir : http://mabboux.pagesperso-orange.fr/economie/Crise-Dette.pdf

Citoyen Candide (14 décembre 2016) : Des essayistes, économistes, et personnalités politiques pensent que la loi de 1973 oblige l'État à emprunter aux marchés financiers privés par son article 25 : « le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France. ». En réalité, ce n'est qu'en 1993, avec le Traité de Maastricht30, qu'une telle interdiction de principe est énoncée pour la première fois25 dans son article 104, paragraphe 1 également réécrit à l'article 123 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE)31.
source Wikipedia ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France )

Citoyen Candide (14 décembre 2016) : Et aussi ça: Analyse de CaptainEconomics

Dom Mabb(14 décembre 2016) : La soumission aveugle aux intérêts capitalistes et à la rente de quelques grandes puissance privées s'est faite progressivement. Ce n'est pas une seul mesure qui va tout décider, c'est un ensemble de mesure et qui commence pour la France en 1973. La France est le pays qui résiste le mieux à l'ultralibéralisme pour des raisons propre à sa nature et à son histoire. Ces mesures arrivent avec l'Union économique européenne qui subordonne progressivement la politique à l'accord économique alors que cela devrait être l'inverse. Et la révolution technologique démultipliant les pouvoirs, va renforcer ces puissances économiques privées sans contre pouvoir. Ces mesures arrivent par crans successifs. Il est impossible de revenir sur l'une d'elles à cause de la règle de l'unanimité sur les traité, Par-contre, la corruption des politiques et leur subordination aux intérêts privées fait que dans l'embrouille, des crans peuvent être franchis, toujours dans le mêmes sens, dans l''intérêt privé du 1% qui contrôle maintenant la presse grâce à l'auto-censure et au chômage de masse..., et qui contrôle les nations grâce à la dette. Une dette qui n'a aucune raison d'être et qui s'accapare en intérêt le premier budget de l'État, alors que les besoins sociaux et de protection de l'environnement sont immenses. Espérons que le peuple, comme il l'a fait plusieurs fois dans son passé, se soulèvera bientôt contre ces odieux privilèges...

Citoyen Candide (14 décembre 2016) : L' espoir fait vivre, vivement la suite. Pour ceux qui se demandent ce que ce devait être de vivre avant la deuxième guerre mondiale, de voir les fascismes arriver au pouvoir et devoir choisir entre résistance et collaboration, mise en conditions réelles sans plus tarder !

Salinger 3 (14 décembre 2016) : se soulever ? alors qu'on attend avec impatience le prochain Iphone 8 et les prochains jeux du cirque ou le prochain épisode de la série ... ça jamais !

 
Dom Mabb
2 décembre 2016

L'État est une entités suffisamment solide pour être son propre assureur. C'est pourquoi il ne souscrit pas d'assurance... De même concernant la politique monétaire, puisque l'État crée la monnaie nationale il n'a pas besoin d'emprunter. S'il le fait, ce n'est que pour satisfaire des préteurs, pour leur offrir une sécurité des fonds qu'ils prêtent. (Par ailleurs, cette sécurité capitalistique devrait se payer et les taux devrais donc être négatif.)

Dette, Intérêts et niches fiscales :
http://mabboux.pagesperso-orange.fr/economie/Crise-Dette.pdf

chris (3 décembre 2016) : Je croyais que les intérêts étaient négatif donc on devrait passer en dessous de 0

Dom Mabb (3 décembre 2016) : C'est une petite partie de la dette qui est à court terme (et donc qui est renouvelé souvent) qui possède un taux très bas voir quelques fois négatif. Mais pour le reste, les taux sont supérieurs à l'inflation. Sur l'ensemble, on voit qu'en 2012, il y a près de 50 Milliards d'euro de dépensé pour payer les intérêts de la dette, ce qui en fait presque le premier budget de l'État à un niveau proche de celui de l'éducation nationale.

Joseph Suleyman (3 décembre 2016) : L'Etat ne crée plus la monnaie, il ne crée plus que de la dette car le trésor public ne peut plus escompter ses effets auprès de la Banque de France depuis 1973

Joseph Suleyman (3 décembre 2016) : et c'est pour cette raison que ton graphique commence en 1974 !

 
Dom Mabb
2 décembre 2016
François Asselineau répond en direct à vos questions. - 30 novembre 2016 Facebook Live -

Dom Mabb (3 décembre 2016) : François Asselineau accordera l'asile politique à Julian Assange et à Edward Snowden, une décision très attendue.

 
Dom Mabb
3 décembre 2016

Alex de L'UPR Réunion : « Sortir de l'euro, une bonne idée, mais pas FN !.. »

jsdesnanot@framasphere.org (3 décembre 2016) : Le FN sans le nom ?

Sabcat (3 décembre 2016) : Rien a voir avec le FN...

jsdesnanot@framasphere.org (3 décembre 2016) : Que propose l'UPR comme type d'économie et comme type de société, une fois sortis de l'euro ?

chris (3 décembre 2016) : A croire que la France n'a aucune idée et sans l'Europe elle n'aurait aucune direction a prendre. Elle a besoin des directives car elle ne sait pas quoi faire. Sans ces directives elle serait perdu

Roland (3 décembre 2016) : Disons que l'upr en gros c'est le programme du CNR remis au gout du jour avec la volonté de sortir des logiques supranationales qui sont un echec et revenir à des coopérations plus en adéquations avec les interets francais (francophonie, archipel france, méditerranée , ONU par exemple). Donc le type d'économie c'est plutot un colbertisme, avec une centralisation pour les grandes politiques nationales (état stratege sur les piliers régaliens) , une défense des services publiques , une nationalisation des domaines stratégiques ... Sur le plan sociétal, ils ont une volonté de préparer plusieurs consultations référendaires afin de ramener les francais vers la politique, mais sans idéologie précise (c'est un mouvement d'union populaire, pas un front de gauche ou de droite). Leur stratégie pour faire ce genre d'union, et d'eclipser les divergences sur les projets sociétaux pour se concentrer réellement sur l'indépendance qui permet de faire ces choix. En esperant vous avoir fourni des pistes.

jsdesnanot@framasphere.org (3 décembre 2016) : Le colbertisme, si je ne m'abuse, c'est du libéralisme-national. Pour ne pas dire du libéral-nationalisme. Ou me trompé-je ?

Roland (3 décembre 2016) : D'une part, colbertisme est une étiquette que j'ai voulu mettre de mon analyse sur ce mouvement, pas une étiquette qu'ils se portent eux meme. Je la trouvais plus a propos que jacobinisme. D'autre part le colbertisme n'est pas d'essence libérale.

jsdesnanot@framasphere.org (3 décembre 2016) : Un monopole étatique d'inspiration absolutiste. Je vois assez bien, ayant grandi à la Réunion, ancienne colonie des Bourbons...

Roland (3 décembre 2016) : Fin comme dirait @Sabcat , rien a voir avec le FN.

jsdesnanot@framasphere.org (3 décembre 2016) : Peut-être, mais aussi peu sexy, a priori, et jusqu'à ce qu'on me persuade du contraire. Le mercantilisme n'est pas l'apanage de Bruxelles. En se nationalisant, il peut se re-féodaliser.

Roland (3 décembre 2016) : Si vous étudiez la structure du pouvoir en UE, vous constaterez qu'on est dans une dictature sous hégémonie d'un axe washington-berlin, au détriment de la démocratie et des interets francais. Le programme de l'UPR est donc axé sur la libération nationale de cet axe, pas sur des questions identitaires, sécuritaires, ou de petites clientèles minoritaires etc Apres si vous trouvez plus sexy de rebatir l'URSS j'peux comprendre, mais je sais que ca échouera, et que cette UE est notre tombe bien plus gravement que l'uRSS fut celle des peuples soviétiques fédérés, car elle a des instruments de pouvoir bien plus puissants, et une idéologie bien plus néfaste. Bruxelles n'est qu'une facette du probleme.

jsdesnanot@framasphere.org (3 décembre 2016) : L'aigreur du jeteur d'éponge en Europe fait toujours froid dans le dos. Brexit racialisé, Turquie démotivée... Je n'ai pas envie d'un empire des Bourbons pour remplacer les banques européennes. Oui, je crois encore en une Europe sociale. Et oui, je pense que c'est à Bruxelles qu'il faut combattre les banques et pas à Versailles. Pardonnez ma naïveté. Mais je ne dis pas que l'entreprise n'est pas louable.

Roland (3 décembre 2016) : C'est surtout que changer l'europe pour en faire une europe sociale, ca n'est juste pas possible, c'est vérouillé exprès dans les traités (majorité absolue pour les changer etc). Alors continuez a voter pour une "autre europe" pendant encore 40 ans, de toute facon dans 10 ans, ca n'existe plus, avec ou sans UPR.

jsdesnanot@framasphere.org (3 décembre 2016) : Il n'y aura plus de France bien avant qu'il n'y ait plus d'Europe. Europe est fille de Zeus. Elle se décomposera et se recomposera de nombreuses fois.

Sur ce, bonne soirée ; j'ai mon fiancé qui trépigne que je passe trop de temps devant l'écran. Bonne continuation à vous.

 
Dom Mabb
4 décembre 2016

PAS l'info - journal

Comment 8 milliardaires contrôlent l'information en France !

Parti Anti Sioniste (PAS)

Michel Léger (15 décembre 2016) : C'est une situation que je déplore: Un grand patron sera toujours tenté de bloquer quelques infos concernant ses amis, ses affaires et ses croyances ... Mais comme toujours sur le net c'est très exagéré, il faut du sensationnel... On ne va pas changer l'orientation d'un journal au risque de le couler et les journalistes restent jaloux de leur indépendance, même si, comme il est dit ici, c'est nuisible pour le climat de travail.... On est loin d'une censure d'état et il serait très malhonnête de comparer notre pays à la Russie par exemple... (attention à l'exploitation de cela par les sites conspirationnistes)

 
Dom Mabb
5 décembre 2016

Tiens, voilà un nouveau candidat qui veut sortir de l'euro, de l'Union économique européenne et veut se débarrasser de la Commission européenne... Les idées de l'UPR se répandent...

Tuxman (6 décembre 2016) : si ca marche et que ces idées doivent se répandre ""à gauche"" c'est tant mieux.
D'autant plus que il était avec chevenement pendant les présidentielles 2002, donc il à l'air de tenir la ligne eurosceptique depuis un moment :)

 
Dom Mabb
5 décembre 2016

Bernard Stiegler : L'emploi est mort, vive le travail !

Réinventer le travail à l'ère de l'automatisation

 
Dom Mabb
5 décembre 2016

Conférence Claude Bourguignon : "Garder le lien avec la terre"
Congrès des Herboristes (2015)

 
Dom Mabb
5 décembre 2016

Voici un extrait de conférence où Claude BOURGUIGNON, ingénieur agronome, retrace son histoire et ce qu'il a appris :

 
Dom Mabb
5 décembre 2016

 

Mai 1968 ... Augmentation de 35 % du smic, augmentation de 10 % de tous les salaires, une 4ème semaine de congé payés etc, etc ... Mais il a fallu une violence inouïe pour arriver à tout cela ... (Gérard Menvuça) ... Les gens ont la mémoire courte. ..

Michel Léger (6 décembre 2016) : En fait non... La violence était très relative... les étudiants plutôt ménagés globalement et c'est surtout les voitures qui ont dérouillé... La violence existait bien sûr mais elle n'était pas "inouïe"...

Olivier C. (6 décembre 2016) : Ceux qui ont acquis leur rente en jetant des pavés voudraient qu'on les admire d'avoir joui sans partage de leurs privilèges pendant tant de temps en cherchant à nous faire verser une larme émue sur leurs faits d'arme.
Mai 68 est sans conteste l'événement social et culturel le plus important qu'ait connu la société française depuis 1945. Et pourtant, près de quarante ans après, il est toujours très loin d'être assumé en tant que tel : à la différence d'événements historiques antérieurs, l'héritage de 68 reste aujourd'hui impossible. Pour comprendre les effets souterrains considérables de Mai dans la France contemporaine, il faut revenir sur son utopie première et sur son échec, sur ces années où la passion des soixante-huitards s'est investie massivement dans un gauchisme aux mille facettes. A ceux qui ont vécu Mai 68 comme à ceux qui sont nés depuis, partageons cette conviction : pour dépasser aujourd'hui ce principe d'individualisme irresponsable qui nourrit l'air du, temps, pour retrouver les voies d'une passion démocratique, il importe d'assumer enfin de façon critique l'héritage de Mai.

"Ce que la génération qui m'a précédé - celle de 68 - a oublié d'assumer : la transmission du savoir"...

Haut les cours !

chris (6 décembre 2016) : Ce serait impossible aujourd'hui car il n'y a plus de banque centrale. Aprés 68 il y a eu une inflation.A l'époque il n'y avait pas de chômage. Aujourd'hui les salaires ont plustôt tendance a diminuer. Le smic est beaucoup trop élevé il ne peut plus augmenté

Olivier C. (6 décembre 2016) : Tout est possible si une des raisons d'être de la philosophie politique, c'est d'essayer d'organiser au mieux la vie ensemble pour éviter que règne l'arbitraire de la loi du plus fort, pour que l'on arrive à vivre ensemble sans s'entretuer, tout en se protégeant contre l'adversité. Manifestement, la philosophie politique ne tient pas ses promesses, et c'est parce que seuls les puissants s'en occupent. Ceux qui ont du pouvoir et ceux qui ont beaucoup d'argent ont un intérêt personnel et vital à faire de la philosophie politique, de l'économie et du droit. L'appropriation de ces clefs assure leur domination durable. Elles pourraient aussi être les clefs de notre libération, si nous autres, les 99% restants, les pauvres, nous nous les appropriions. Il n'y aura pas de prospérité sans monnaie publique. Il n'y aura jamais de monnaie publique (gratuite et permanente) sans démocratie. Et il n'y a pas de démocratie sans tirage au sort. Cela s'applique à toutes les nations, c'est une réflexion à portée universelle.
A nous d'agir la Majorité c'est nous !!!

romainsphere@framasphere.org (6 décembre 2016) : Le but d'une grande majorité de politique et de gens au pouvoir c'est que nous intégrions l'idée que le salaire minimum est trop haut, qu'il n'y a plus d'argent, ou que tout changement pour le plus grand nombre est irréalisable. Lorsque nous croyons intimement que tout changement est impossible alors la ploutocratie a gagné.
"Il n'y a plus de banque centrale" tout au contraire nous sommes dans un monde où les banques centrales contrôlent les pays plus que ne le faisaient les états communistes. Ce sont les banques centrales qui artificiellement continue à produire de la dette, à nourrir les marchés financiers, à faire augmenter les actions des entreprises qui rachètent leur propre titre grâce aux multiples quantitative easing aux US, en Europe , au Japon.
Bref si ce système a pu se mettre en place c'est que le changement est possible.

Tuxman (6 décembre 2016) : @romain je pense que ce que chris voulait dire, c'est que la BCE est à bruxelle et pas sous la souveraineté du peuple. Tant qu'on s'est pas réaproprier la banque de france on peut pas avoir de pouvoir de décision sur l'inflation, le chomage, ect ...

https://www.lcl.com/guides-pratiques/actualites-economiques/banque-centrale.jsp

romainsphere@framasphere.org (6 décembre 2016) : @Tuxman ce n'est pas parce que la BCE est à Bruxelle qu'elle n'est pas sous la souveraineté du peuple. C'est plutôt parce que les institutions ont été basées sur une constitution qui sort la BCE et la mets hors d'un contrôle ou regard du peuple. Est-ce que la BdeF était plus sous la souveraineté du peuple ?
est-ce que la banque du Japon est sous la souveraineté du peuple?

je n'ai pas lu pour l'instant le lien que tu propose.

Tuxman (7 décembre 2016) : le texte explique les rapports entre BDF et BCE

Autant pour moi, la BCE es à Francfort.

ba a priori, la BDF était pas sous controle populaire, mais au moins le gouvernement avait la main. Donc dans un scenario de démocratie directe, ou d'un gouvernement qui assume sa représentativité, on peut dire qu'elle est ""sous controle populaire""

Mais on est d'accord que le probleme vient pas de là.

romainsphere@framasphere.org (7 décembre 2016) : Sur le rôle actuel des Banques centrales sur les marchés financiers et qui a si peu de conséquence positive sur l'économie:

http://leseconoclastes.fr/2016/12/rebond-europeen-flux-tendance/

 
Louis Eric Okou  à  Dom Mabb
6 décembre 2016

Bonjour je vous remercie d'avoir accepté mon invitation. Je suis ravie de faire votre connaissance.. Je me nomme okou Louis Eric.
 

 
Dom Mabb
6 décembre 2016

Islande : les Pirates chargés de former un gouvernement.

 
Dom Mabb
6 décembre 2016

Gaspard Skoda a ajouté 2 photos.
6 décembre 2016

Aux Français "de gauche" qui reprochent à François Asselineau son passé d'homme de droite, j'aimerais rappeler ceci :

Charles de Gaulle était un militaire, un homme de droite, un conservateur catholique. Le Maréchal Pétain fut l'un de ses mentors, et pourtant?

Et pourtant le chef de la France libre est parvenu à s'élever au-dessus des clivages partisans pour rassembler la résistance française contre l'occupant allemand, puis contre l'occupant américain.

Résumer la totalité d'un individu à quelques faits de son passé soigneusement sélectionnés est un exercice périlleux qui ne donne jamais de bons résultats. C'est un procès à charge uniquement.

Dans le cas de François Asselineau, d'expérience je suis en mesure d'affirmer que voilà un homme qui se bat à cor et à cri, depuis 10 longues années, sans rien en échange et sous la calomnie la plus injuste, parce qu'il se fait "une autre idée de la France", parce qu'il a un sens aigu du "devoir envers sa Patrie".

Ça fait malheureusement hausser les épaules d'une certaine gauche qui s'est égarée dans un marasme idéologique qui se donne des allures de "progrès". Mais cette gauche qui s'est perdue ne représente pas toute la gauche, loin s'en faut.

Dans le débat politique actuel, et plus que jamais en France, il est temps de cesser de tendre l'oreille aux caricatures et aux attaques simplistes, afin de prendre un peu de hauteur pour comprendre la situation et entrer dans une dynamique qui vise la recherche de solutions.

Le programme de l'UPR reprend en l'actualisant aux réalités du XXIème siècle le programme du Conseil National de la Résistance, le compromis le plus récent et le plus large de toute la société française. Les électeurs de droite le trouvent trop à gauche et les électeurs de gauche le trouvent trop à droite, mais? c'est précisément ça, un compromis.

Et le compromis qui nous rassemble, c'est le Frexit !

 
Dom Mabb
6 décembre 2016

 
 
Dom Mabb
7 décembre 2016

Vox plebeia a ajouté une vidéo :Les minutes de Camille Case.

Fillon, la synthèse des droites.

 
Dom Mabb
7 décembre 2016

Initiatives Citoyennes a ajouté une vidéo : LE VOTE - NOUS NE SOMMES PAS EN DEMOCRATIE

NOUS NE SOMMES PAS EN DEMOCRATIE (Ep1) : LE VOTE

Voter ne sert a rien dans l'état actuel des choses. Ce n'est pas parce que nous votons que nous sommes en démocratie. Bien que le vote soit un élément essentiel dans une vraie démocratie, il n'a aucun sens dans le système actuel. N'hésitez pas à partager cette vidéo autour de vous.

Yves Corver (7 décembre 2016) : Appel à la mobilisation pour les élections législatives européennes de 2019.
« Le vote ne garantit pas la démocratie, il ne fait que légitimer le pouvoir en place. »
Ce qui se passe en France et dans de nombreux pays de l'UE depuis plusieurs décennies vous donne raison. Cependant, il manque quelque chose à votre démonstration. Vous vous contentez de constater que les promesses des différents candidats ne sont jamais tenues pour en déduire que le droit de vote ne garantit pas que nous sommes en démocratie et qu'en conséquence, il ne sert à rien.
Vous avez oublié une chose importante, me semble-t-il. C'est de chercher la première cause de ces trahisons. Chaque pays de l'UE est soumis aux décisions prises, « démocratiquement », au sein du parlement européen. Un parlement européen dont bon nombre de députés sont constamment « sollicités » (pour être poli) par des dizaines de lobbies extrêmement riches et puissants. C'est là et nulle part ailleurs que se joue le destin de tous les Européens. C'est donc là-bas qu'il faut agir en premier lieu. Et pour ce faire, il faut s'assurer de nommer de véritables représentants et défenseurs des intérêts des simples citoyens et non des banques et des gros actionnaires avides de toujours plus de richesse personnelle.
C'est pourquoi j'ai invité à plusieurs reprises des personnalités comme Nicolas Hulot ou des groupes partisans d'une Europe des peuples et non d'une Europe ultralibérale à se mobiliser dès maintenant pour former, présenter et soutenir un maximum de candidats qui pourront devenir en 2019 les députés d'une nouvelle assemblée européenne capable de tenir tête aux lobbies et aux technocrates, qui jusqu'à maintenant ont réussi à faire plier tous les gouvernements à leurs exigences et à leur seul profit.
En attendant les élections législatives européennes de 2019, il faut d'abord limiter la casse en empêchant quiconque de commettre la folie de sortir la France de l'UE.
Encore une fois, c'est au sein de l'UE que l'on pourra faire efficacement barrage aux assauts répétés des lobbies et des pourfendeurs de la véritable démocratie. Celle qui place les hommes et les femmes au-dessus de l'argent et du profit.
Voir https://lanuitdunouveaumonde.wordpress.com/2016/07/06/nicolas-hulot-presidentielle-2017-suite/

Dom Mabb (8 décembre 2016) : Le parlement européen n'a pas l'initiative. C'est la commission européenne qui a l'initiative des propositions des lois.

D'autre part, il n'y a pas de peuple européen.

La quasi majorité des gens en France ne souhaitent pas imposer de loi à la Belgique, à l'Allemagne, à l'Italie, à l'Espagne. Cela leur paraîtraient incongrus voir être une forme d'impérialisme vestige d'un passé coloniale. Les pays n'ont pas la même conception des services publiques, ni des principes juridiques, ni une histoire commune, et n'ont pas la même nature des équilibres des forces sociales...
Les institutions de l'Union européennes sont complètement corrompus et constituent le véritable obstacle à l'émancipation des peuples, en imposant l'ultralibéralisme, la spoliation par la finance, et la guerre par l'OTAN, (pas une guerre juste ou nécessaire comme on essaye de nous le faire croire, mais une guerre pour la domination du monde).

Il en est tout autrement du Conseil de l'Europe et de la Cour Européenne des Droit de l'Homme, qui ouvrent pour la paix et la bonne entente entre les peuples d'Europe. Ces institutions existaient avant l'Union européenne.

Pour faire barrage efficacement aux lobbies financiers, rétablir les monnaies nationales en redonnant aux États le pouvoir régalien de créer de la monnaie, rétablir le contrôle des changes, réguler le commerce import-export, rétablir les grands services publiques (système d'économie mixte), retrouver l'indépendance diplomatique (sortir de l'OTAN qui nous entraîne dans de multiples guerres illégales servant des intérêts étrangers et dans des buts inavouables de domination du monde).

(Notez que ce programme s'applique pour la France. Pour l'Allemagne, je ne me sent pas habilité ni apte ni compétant à faire un tel programme dont la proposition ne serait à l'évidence pas légitime.)

Pour ces raisons je partage le point de vue d'Emmanuel TODD pour de pas voter aux élections européennes à la différence prêt que sauf pour un candidat qui propose le FREXIT. Je vous invite à réécouter le débat "Faut-il faire sauter Bruxelles ?" qui avait eu lieu un peu avant les élections européennes (vous pouvez passer sur le discours de Jaques Généreux qui joue le grand écart entre les pro UE et les anti UE) : http://dai.ly/x1uf0pk

Concernant Nicolas Hulot, il a évidement eu raison de refuser un poste ministériel sous ce régime en fin de règne qui a trahis le peuple dans de multiples sens du terme. Et il perd son temps à vouloir rivaliser avec des multinationales comme lobbyiste au près de Bruxelles.

Dominique Drouin (8 décembre 2016) : Tsipras, en fossoyeur des rêves.

Yves Corver (8 décembre 2016) : L'initiative seule ne suffit pas. Heureusement ! Sans le vote du parlement, la Commission européenne ne peut rien. C'est pour cela que le changement de composition du parlement européen reste une solution. Contrairement aux parlements nationaux qui ne peuvent qu'obéir aux injonctions de Bruxelles.

Christophe Hayes (9 décembre 2016) : Le parlement européen ne vote que les lois proposées par la Kommission, changer nos parlementaires n'influerait pas sur l'inertie de la machine, meme sans corruption ni lobbying. «changer l'Europe» n'est qu'une litanie démagogique.

Yves Corver (9 décembre 2016) : Quelle autre solution proposez vous ? Sortir de l'UE et se retrouver isolés et à la merci des grandes puissances (UE comprise) ? Il est évident que lorsque vous partez vaincus, vous n'avez aucune chance de gagner. Les lobbies de l'UE doivent louer votre résignation.

Dom Mabb (11 décembre 2016) : Sortir de l'Union européenne c'est s'ouvrir sur le monde et se libérer du carcan ultralibérale.

Yves Corver (11 décembre 2016) : Hélas, l'ultralibéralisme est partout, grâce à la mondialisation. Sortir de l'UE ne suffira pas à nous en libérer. A moins de changer de planète. La plus proche connue à ce jour se situe à 22 années lumière de la Terre.

Dom Mabb (12 décembre 2016) : Le cours du pétrole est devenu bas autours de 50 dollars le baril. Il n'y a plus de prétexte pour justifier la crise économique. Le plein emploi est à porter de main, si nous nous libérons du carcan des traités de l'Union européenne, si nous reprenons les commandes de notre politique monétaire, si nous rétablissons le contrôle des change et des flux de capitaux, ainsi que les protections douanières, si nous relançons les activités économiques sur le territoire dans un esprit beaucoup moins compétitif mais beaucoup plus solidaire et soucieux du bien être social et de l'écologie, en établissant des échanges équitables et durables avec tous les pays du monde. L'avenir est à nous. Débarrassons-nous de nos gouvernants corrompus qui se sont vassalisés auprès de puissance hégémonique et qui mènent des guerres illégales et imposent des lois fascistes (régime d'exception, réforme de la procédure pénale, état d'urgence permanent, fichages des citoyens, surveillance généralisée, tentative d'imposer la déchéance de nationalité, remise en cause de la séparation des pouvoirs en plaçant la Cour de Cassation sous le contrôle de l'Exécutif...), et cassent notre système économique et sociale (privatisation à tout va, remise en cause de la retraite par répartition en proposant des systèmes par capitalisation, de même pour les mutuels et assurances qui remplacent petit à petit la sécurité sociale, détricotage des acquis sociaux, remise en cause du code du travail, du repos dominical, du non-travail de nuit et des 35h, etc...) et font des cadeaux aux banque-multinationales bien payés en retours.

 
Dom Mabb
7 décembre 2016

Indépendance de la Justice ? Manuel Valls a placé la Cour de Cassation sous l'autorité du gouvernement, juste la veille de son départ

Affaire à suivre car digne d'un coup d'État en préparation...

Dominique Cousson (7 décembre 2016) : Le début de la fin ?...

Sylvie LE Clainche (8 décembre 2016) : Grave... Cela signifie que la Justice n'a plus d'autonomie. Sommes nous dans une dictature?

Emmanuel Tracol (8 décembre 2016) : Houlà! Alors là c'est extrêmement grave! Ça dépasse tout ce qu'on pourrait imaginer dans un pays comme la France.

Bertrand Vbj (8 décembre 2016) : Le traitement de cette information mérite que l'on prenne le temps de bien comprendre et d'analyser. Autant j'aurais un tropisme vers la stigmatisation de tout ce qu'a fait, fait et fera un sale type comme Valls... autant je prends mes précautions en matière de justice et de sa prétendue indépendance. L'importance prise ces dernières années par la Cass et surtout par le Conseil constitutionnel m'interroge et m'inquiète. On se rapproche du "gouvernement des juges" : ils créent la loi autant qu'ils sont censés l'appliquer. Notre justice est idéologue et il faudra bien qu'on encadre tout ça, parce que le coup d'Etat n'est peut-être pas perpétré par celui qu'on croit...

Salinger 3 (9 décembre 2016) : @Bertrand BJ : d'accord avec vous. C'est l'absence de contre pouvoir qui me gêne le plus et la manière d'avoir fait.

Dom Mabb (10 décembre 2016) : La séparation des pouvoirs est consubstantielle à la Constitution.

Il existe deux plus hautes juridictions, indépendantes l'une de l'autre, l'une est la Cour de Cassation, l'autre est le Conseil d'État.

On pourrait résumer comme cela : l'une traite des affaires civiles et pénales, l'autre traite des affaires administratives.
Ce qu'il faut savoir c'est que les tribunaux administratifs jugent le plus souvent sur la forme, alors que les tribunaux civils vont juger davantage sur le fond.

L'inconvénient de donner au Conseil d'État la compétence sur les conflits liés à l'état d'urgence est qu'il ne critiqueront pas la règle sur le fond mais uniquement sur la forme. Dé lors cela ne constitue plus un contre pouvoir ni un frein aux mesures liberticides et à leurs effets, que prend le gouvernement en prolongeant et renforçant constamment l'état d'urgence.

L'exécutif, le législatif, et le judiciaire sont 3 pouvoirs indépendants. "Nulle constitution si les pouvoirs ne sont pas séparés."

Salinger 3 (10 décembre 2016) : on est d accord.

Salinger 3 (10 décembre 2016) : on dirait que ce gvnt et hollande preparent le terrain à qq chose de plus grand.

Dom Mabb (10 décembre 2016) : Concernant le Conseil constitutionnel qui constitue également une haute juridiction, c'est une institution anti-démocratique qui doit être dissoute et remplacée par une cour constituée de juges professionnels élues par les parlementaires sur de long mandat comme le préconise l'UPR. On a vue plusieurs fois ce Conseil prendre des décisions politiques partials et non légitimes qui ont ainsi annulé des décisions prises par les élues du peuples en prétendant interpréter la Constitution alors que pour la plus-part d'entre eux ils ne sont ni juristes ni élus.

Salinger 3 (10 décembre 2016) : vu la tournure que prd la justice en france, je serai mefiant.

 
25 novembre - 7 décembre 2016