Archive blog de
Dom Mabb

18 mars 2016 - 14 avril 2016
 
Dom Mabb
17 février 2016 (reprise)

 
 
Dom Mabb a changé sa photo de profil.
18 mars 2016

 

 
 
Dom Mabb
18 mars 2016

François Asselineau - Questions d'actualité du 25 février 2016

00:10 - Le Brexit
29:29 - La réforme du Code du Travail. Loi El Khomri.
37:45 - La tribune au vitriol de Martine Aubry.
39:08 - Prolongation de l'état d'urgence de 3 mois.
45:28 - L'UPR: « pensons-y toujours, n'en parlons jamais ».
51:06 - Les chercheurs du CNRS ne trouvent pas l'UPR...
55:07 - Déplacement de François Asselineau aux Antilles.
58:33 - La législation européenne contre le Bio.
59:45 - La législation européenne contre les plagistes italiens.
01:05:21 - L'invité surprise de l'UPR

 
Dom Mabb
18 mars 2016

Vincent Brousseau a travaillé 15 ans à la BCE en tant que spécialiste des questions monétaires. Il a récemment démissionné de son poste afin de se présenter comme tête de liste dans la région Centre pour l'Union Populaire Républicaine aux élections européennes.

00:15 François Asselineau - Les médias
03:00 Vincent Brousseau

 
Dom Mabb
21 mars 2016

Etienne Chouard a eu la gentillesse d'accepter l'interview de Français avec Pierre où il nous explique pourquoi la crise économique est un piège politique construit de toute pièce qui asservit l'État et le peuple au profit du 1%.

Dom Mabb 28 mars 2016
Etienne Chouard a eu la gentillesse d'accepter l'interview de Français avec Pierre où il nous explique pourquoi la crise économique est un piège politique construit de toute pièce qui asservit l'État et le peuple au profit du 1%. Mais surtout, il nous propose une solution à partir de l'écriture de la Constitution et du tirage au sort !

Podcast de l'interview ainsi que la transcription sur le blog de Français avec Pierre http://www.francaisavecpierre.com/etienne-chouard/

Lien de la vidéo avec Jacques Attali :
https://www.youtube.com/watch?v=vTcFoyMFTmo

"L'État et les banque : les dessous d'un hold up historique" :
https://www.youtube.com/watch?v=TLjq25_ayWM

Site d'Étienne chouard : http://chouard.org/blog/
Page Facebook d'Étienne chouard : https://www.facebook.com/etienne.chouard

Et aussi :
Facebook françaisavecpierre : https://www.facebook.com/francaisavecpierre
Blog françaisavecpierre.com : http://www.francaisavecpierre.com/
Twitter : https://twitter.com/FavecPierre
Goolge+ : https://plus.google.com/u/0/+FrancaisavecPierre/posts
Cours gratuit de français : http://www.francaisavecpierre.com/inscription-cours-fr
Chaîne Youtube (Accueil) :
https://www.youtube.com/channel/UCVgW9ZQaGBk6fsiPgE2mYDg

 
Dom Mabb a changé sa photo de couverture.
21 mars 2016

 
 
Dom Mabb
22 mars 2016

Richard Stallman : "Il faut éliminer Facebook pour protéger la vie privée !"

Le père des logiciels libres accuse le réseau social de Mark Zuckerberg de tuer la démocratie. Il propose purement et simplement son éradication.

Facebook nuit à la bonne santé de la démocratie. C'est ce que pense Richard Stallman, fondateur du mouvement du logiciel libre. "Il faut éliminer Facebook pour protéger la vie privée !", a-t-il lancé en marge d'une conférence au quotidien montréalais Le Devoir. Le célèbre programmeur américain, inventeur du système d'exploitation GNU, à l'origine de Linux, milite de longue date pour une informatique libre et ouverte. Car "sans cette vie privée, sans la possibilité de communiquer et d'échanger sans être surveillé, la démocratie ne peut plus perdurer". Facebook érige un monde où les communications sont surveillées. Ces échanges surveillés induisent une perte de pouvoir pour le citoyen: le pouvoir de signaler les abus, le pouvoir de contrôler ce que fait l'Etat.
"Le logiciel privateur surveille ses utilisateurs"

Concernant Facebook, Richard Stallman ne mâche pas ses mots. "C'est un service parfaitement calculé pour extraire et pour amasser beaucoup de données sur la vie des gens. C'est un espace de contraintes qui profile et fiche les individus, qui entrave leur liberté, qui induit forcément une perte de contrôle sur les aspects de la vie quotidienne que l'on exprime à cet endroit". A terme, les conséquences sociales et politiques d'un tel pouvoir pour une entreprise ne peuvent être que délétères. Richard Stallman met également en garde les gouvernements face au pouvoir de ces entreprises. "Le logiciel privateur surveille ses utilisateurs, décide de ce qu'il est possible de faire avec ou pas, contient des portes dérobées universelles qui permettent des changements à distance par le propriétaire, impose de la censure. Lorsqu'on l'utilise, on se place forcément sous l'emprise de la compagnie qui le vend".
"Les gouvernements ont un rôle important à jouer"

Le logiciel libre, dont il a lancé le mouvement du même nom en 1983, c'est le cheval de bataille de ce programmeur militant. Une philosophie que Richard Stallman oppose à celle de sociétés informatiques, Microsoft et Apple en tête. Lors des conférences, c'est ce même message qu'il porte, appelant les gouvernements à réagir : "les gouvernements ont un rôle important à jouer pour combattre ces injustices en s'échappant des cadres privateurs dans lesquels ils se sont placés". L'école est aussi appelée à utiliser les logiciels libres: "c'est la seule façon de regagner collectivement la liberté perdue et de reprendre le contrôle sur des activités qui nous ont d'ores et déjà échappé".

Pour Richard Stallman, il faut éliminer Facebook pour protéger la vie privée ! :
https://www.lesnewseco.fr/...

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/...

Richard Stallman se dresse contre Facebook pour sauver la démocratie :
https://www.lesnewseco.fr/...

Jean Jacques Seguin 15 avril 2016
il faut éliminer la vie privée qui n'est qu'un leurre !
Dom Mabb 17 avril 2016
Jean Jacques Seguin 17 avril 2016
C'était de l'humour...je le précise un peu tardivement, j'avoue !
 
Eric Gontier à Dom Mabb
22 mars 2016

merci pour l'ajout Dom Mabb
 

 
Dom Mabb
23 mars 2016

Entretiens remarquables et édifiants, Etienne Chouard remet ici tranquillement les pendules à l'heure sur sa philosophie de vie et sur ce qui l'anime réellement contre les accusations qu'on lui porte. Un homme définitivement inspirant!!

 
Dom Mabb
23 mars 2016

Comme une odeur de crash monétaire !

 
Dom Mabb
23 mars 2016

Heureusement qu'il y a encore des personnalités courageuses qui dénonce les crimes commis en Palestine !

Roger Waters parle de son engagement au coté de BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) et de la criminalisation du mouvement faites par les sionistes !

 
Dom Mabb
23 mars 2016

François Asselineau interviewé sur KMT à Fort-de-France en Martinique.

L'émission a été enregistré le 10 mars 2016 et diffusée le 21 mars. C'est une interview ouverte et très instructive du responsable du parti humaniste qu'est l'UPR.

 
Dom Mabb
23 mars 2016

Michel Onfray : Bourdin Direct - 21 mars 2016

 
Marie Luce Faure  à  Dom Mabb
23 mars 2016

Dom, Bienvenue bien sûr, chaleureux remerciements.

 
Dom Mabb
24 mars 2016

Qui est Charlie ? - Sociologie d'une crise religieuse

Interview d'Emmanuel Todd par "La bas si j'y suis" sur son dernier livre "Qui est Charlie ?", sociologie d'une crise religieuse, et sur ces prochains sujets de recherche.

 
Dom Mabb
24 mars 2016

Utilisation des logiciels libres

Sangokuss : "Est-il possible, lorsqu'on est enseignant de n'utiliser que des logiciels libres ?" Telle est la question que je me suis efforcé de tester depuis plusieurs années... Et voici mon retour d'expérience détaillé : En résumé... Oui !

 
Dom Mabb
24 mars 2016

 

LE PROJET DE « LOI EL KHOMRI » EST LA CONSÉQUENCE DIRECTE DE NOTRE APPARTENANCE A L'UNION EUROPÉENNE

----- par Charles-Henri GALLOIS -----

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je publie ci-après un très bon article de Charles-Henri Gallois, qui a le mérite de remettre les pendules à l'heure.

Notre responsable en charge des questions économiques rappelle opportunément que la pauvre Mme El Khomri (dont on apprend, ce 1er mars, qu'elle vient d'être hospitalisée après avoir fait un malaise) n'est à peu près pour rien dans le projet de loi scélérate qui porte son nom.

La "faisant fonction" de ministre du Travail n'est que la domestique d'une oligarchie cupide qui a décidé l'appauvrissement général des peuples d'Europe pour son plus grand profit.

FA
01/03/2016
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE PROJET DE « LOI EL KHOMRI » EST LA CONSÉQUENCE DIRECTE DE NOTRE APPARTENANCE A L'UNION EUROPÉENNE

Les Français découvrent avec effroi la remise en cause du Code du Travail et de leurs acquis sociaux. Le projet de loi de réforme du droit du travail appelée communément « loi El Khomri » comporte de nombreuses dispositions préoccupantes [1]. C'est à se pincer lorsque l'on pense que nous avons un gouvernement dit « socialiste » au pouvoir.

Détaillons un peu plus quelles sont ces dispositions et interrogeons-nous ensuite sur ses effets et sur l'origine de cette réforme. Car il est bien beau de pousser des cris d'orfraie comme le font les soi-disant « frondeurs » ou une certaine partie de la gauche dite « radicale », mais personne, hormis l'UPR, ne pointe jamais du doigt l'origine des maux.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Une réforme du droit du travail à sens unique : le détricotage du droit des salariés.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Découvrons ensemble quelles sont les mesures phares de ce projet de loi :

- En cas de licenciement pour une cause qui n'est pas réelle ou sérieuse, l'indemnité prud'homale est plafonnée à 15 mois de salaire. Il faut bien comprendre que le Code du Travail précédent ne mentionnait pas un plafond mais un plancher de 6 mois (Article L. 1235-3) ;

- Le temps de travail peut être modifié via un accord d'entreprise (Article L. 3121-43) ;

- Les temps d'astreinte peuvent être décomptés des temps de repos (Article L. 3121-68) ;

- Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, peut être étendu à tous les salariés, alors qu'il ne concernait auparavant que les cadres (Article L. 3121-57). Avec près de 6 millions de chômeurs [2], le salarié sera sans doute obligé d'accepter si on le lui propose...

- Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine (Article L. 6222-25) ;

- Le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel n'est plus la règle dans la loi puisque cela peut être modifié via un accord d'entreprise ou de branche (Article L. 3123-19). On se rapproche ainsi, petit à petit, du « contrat zéro heure » britannique et de la précarisation totale. [3]

- Il suffit d'un accord d'entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins majorées. Un plancher de majoration est tout de même fixé à 10% (Article L. 3121-33) ;

- Le licenciement économique est facilité puisque le champ d'application s'étend à la baisse du chiffre d'affaires, des commandes ou du résultat d'exploitation sur plusieurs mois (Article L. 1233-3) ;

- Après un accord d'entreprise, un salarié qui refuse un changement dans son contrat de travail peut être licencié pour motif personnel (Article L. 2254-2). Ce n'est pas considéré a priori comme un licenciement abusif ;

- Par un accord d'entreprise, on peut passer de 10h à 12h de travail maximum par jour (Article L. 3121-18).

---------------------------------------------------------------------------------
Quels sont les effets a priori souhaités par le gouvernement ?
---------------------------------------------------------------------------------

François Hollande fait mine d'espérer que cette mise en pièces des acquis sociaux va inverser la courbe du chômage et qu'il pourra donc justifier de se présenter à l'élection présidentielle de 2017.

On connaît la théorie formulée depuis les années 80-90 : ce serait en flexibilisant le marché du travail et en baissant les charges (cotisations) sur le travail que l'on créerait de l'emploi.

Le problème ce cette théorie, c'est qu'elle est mise en ouvre progressivement depuis 30 ans et que le chômage, pourtant, ne cesse de monter.

Il n'y a pas si longtemps, on nous avait fait le coup avec le prétendu « Pacte de responsabilité ». Nous allions voir ce que nous allions voir. Le patron du Medef, Pierre Gattaz, qui est loin de représenter tous les chefs d'entreprise [4], nous en avait promis monts et merveilles, et rien moins que la création d'1 million d'emplois.

Deux ans après cette annonce mirobolante, les résultats sont là : le nombre de chômeurs des seules catégories A, B et C s'est accru de plus de 535 000 personnes [5] !

Comme nous l'avions parfaitement anticipé à l'époque [6], le moins que l'on puisse dire est que ce « Pacte de responsabilité » n'a donc pas amélioré significativement la situation de l'emploi... Et l'on peut hélas être certain qu'il en sera de même pour le train de mesures de la nouvelle loi en préparation.

Certains chefs d'entreprise mettent souvent en avant le problème du coût du travail et de la lourdeur du Code du Travail qui les freineraient pour embaucher. Il est possible que ce soit vrai ici ou là. Mais, si l'on étudie l'affaire de près, on se rend compte que le vrai problème du chômage en France vient d'abord et avant tout de la faiblesse des débouchés.

On ne recrute pas car les carnets de commande sont vides et les perspectives d'avenir moroses. Si vous n'avez pas de commandes, peu importe le coût du travail ou la facilité à licencier. Jean-François Roubaud, président de la CGPME, disait d'ailleurs au sujet des contreparties du « Pacte de responsabilité » : « encore faut-il que les carnets de commande se remplissent » [7]. Cela semble être une terrible évidence que de le rappeler.

--------------------------------
Les origines du mal
--------------------------------

Comme le disait Bossuet, « Dieu se rit des prières qu'on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s'oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je... Quand on l'approuve et qu'on y souscrit. » [8]

Cette citation s'applique spécialement bien à tous ceux - notamment à gauche – qui s'indignent du projet de loi El Khomri mais qui ont chaudement approuvé les traités européens dont elle est la conséquence fatale.

Il y a tout d'abord la responsabilité du sacro-saint euro.

Les carnets de commande, que j'évoquais à l'instant, sont vides, d'abord et avant tout :

... parce que l'euro dégrade notre compétitivité-prix ;
... et parce que l'austérité perpétuelle imposée en France et dans toute la zone euro pour tenter de conserver cette monnaie comprime sans arrêt la demande.

Avec une parité fixe, on ne peut plus dévaluer pour retrouver de la compétitivité-prix. Il ne reste donc que la dévaluation interne qui consiste à casser le Code du Travail et les avantages au nom de la flexibilité. C'est aussi imparable que cela. La prochaine étape sera bien évidemment la flexibilité du salaire.

Ce pari fou peut marcher au prix d'un lourd tribut social lorsqu'un seul pays le fait. Ce fut le fameux cavalier seul allemand au début des années 2000. Mais, si tous les pays le font en même temps, comme c'est le cas dans la zone euro, on se retrouve avec une baisse massive de la demande partout et une récession généralisée.

C'est grosso modo la situation que l'on connaît depuis 2008 en zone euro, qui est - rappelons-le -, la zone de plus faible croissance au monde depuis le lancement de l'euro. Les carnets de commande sont en berne et le chômage monte en flèche. C'est la conséquence démentielle du dogme de la monnaie européenne. [9]

Au-delà même de l'aspect de l'euro, notre appartenance à l'Union européenne nous expose au libre-échange total via les articles 32 et 63 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (T.F.U.E.). Cela entraîne un retard tendanciel de la demande sur l'offre [10]. Cela n'aide pas les carnets de commande et c'est actuellement compensé par un endettement massif.

Il y a également la subordination de notre politique économique à l'institution de Bruxelles qui se manifeste aussi par l'article 121 du T.F.U.E., à travers les Grandes Orientations de Politique Économique (GOPÉ) fixées par la Commission européenne. Nous en parlions lors d'un article précédent [11].

Il est intéressant de regarder ces dernières GOPÉ 2015-2016 qui dictent la loi El Khomri [12].

Voici les passages clés, par lesquels la Commission européenne dicte à notre gouvernement fantoche ce que doit être la politique de l'emploi en France :

« - Maintenir les réductions du coût du travail découlant du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi et du pacte de responsabilité et de solidarité, notamment en les mettant en ouvre comme prévu en 2016; évaluer l'efficacité de ces dispositifs en tenant compte des rigidités du marché du travail et du marché des produits; réformer, en concertation avec les partenaires sociaux et conformément aux pratiques nationales, le processus de formation des salaires pour que ceux-ci évoluent au même rythme que la productivité; veiller à ce que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec les objectifs de promotion de l'emploi et de la compétitivité ; »

« - Réformer le droit du travail afin d'inciter davantage les employeurs à embaucher en contrats à durée indéterminée ; faciliter, aux niveaux des entreprises et des branches, les dérogations aux dispositions juridiques générales, notamment en ce qui concerne l'organisation du temps de travail ; réformer la loi portant création des accords de maintien de l'emploi d'ici à la fin de 2015 en vue d'accroître leur utilisation par les entreprises ; entreprendre, en concertation avec les partenaires sociaux et conformément aux pratiques nationales, une réforme du système d'assurance chômage afin d'en rétablir la soutenabilité budgétaire et d'encourager davantage le retour au travail (dégressivité des allocations). »

En bref, la pauvre Mme El Khomri a fait un copié-collé.

---------------------------------------------
Conclusion : assez d'hypocrisie !
---------------------------------------------

Comme tout le monde, j'ai lu ces derniers jours de nombreuses indignations de la part des soi-disant « frondeurs », de la dite « gauche radicale » ou des syndicats. Certains appellent à manifester et tous pointent du doigt le gouvernement.

Certes, le gouvernement porte, évidemment, une lourde part de responsabilité. Ne serait-ce que par complicité avec les dictateurs euro-atlantistes qui ont volé le pouvoir au peuple français.

Mais ceux qui « oublient » continuellement de désigner l'Union européenne et les traités européens comme responsables n°1 des malheurs de la France, et ne proposent jamais d'en sortir, sont tout autant complices et encore plus hypocrites. Ils agissent comme des lâches, qui dénoncent les lampistes sans jamais demander des comptes au commanditaire.

La conclusion, comme toujours s'impose. Comme le préconise l'UPR depuis bientôt 9 ans, nous devons tous nous rassembler, de quelque origine et conviction politique que ce soit, pour libérer la France de l'UE et de l'euro. C'est le préalable absolu à toute vraie relance de l'emploi et à la sauvegarde de tout notre modèle social.

Râler derrière son ordinateur, publier des tribunes vengeresses dans les journaux ou manifester avec une sono derrière des responsables politiques ou syndicaux qui refusent de sortir de l'UE et qui proposent de « renégocier les traités » (Le Pen, Dupont-Aignan, Mélenchon, etc.), tout cela ne sert à rien.

La seule chose qui sert vraiment, c'est de diffuser massivement les analyses et le programme de l'UPR et c'est de rejoindre en masse notre mouvement pour faire sortir la France de cette prison des peuples dès 2017.

Charles-Henri GALLOIS
Responsable national de l'UPR, en charge des questions économiques

------------------------------
NOTES de référence
------------------------------

[1]http://fr.slideshare.net/Gouvernement/avant-projet-deloi-visant-instituer-de-nouvelles-liberts-et-de-nouvelles-protections-pour-les-entreprises-et-les-actifs
http://droit-finances.commentcamarche.net/download/telecharger-370-loi-el-khomri-texte-integral-du-projet-de-loi#q=loi+el+khomry&cur=1&url=%2F

[2]http://www.upr.fr/actualite/france/les-artifices-statistiques-de-la-baisse-du-chomage-quand-la-boite-outils-presidentielle-se-transforme-en-bidouillage-par-charles-henri-gallois

[3]http://www.francetvinfo.fr/monde/royaume-uni/en-angleterre-le-contrat-zero-heure-devient-la-norme_1108581.html

[4]http://www.la-croix.com/Actualite/France/Le-Medef-est-il-representatif-des-patrons-2013-06-03-968283

[5]http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-CT78QI.pdf

[6]http://www.upr.fr/actualite/france/pacte-responsabilite-annonce-en-grande-pompe-effets-mediocres-charles-henri-gallois

[7] Les Échos, 3 janvier 2014

[8] Ouvres complètes de Bossuet vol XIV, Jacques Bénigne Bossuet, éd. L. Vivès (Paris), 1862-1875, p. 145. Il s'agit de la véritable citation de Bossuet et non de la citation apocryphe qui circule depuis quelques mois sur Internet.

[9]http://www.upr.fr/actualite/france/les-divergences-competitivite-intra-zone-euro-folie-dun-taux-change-unique

[10]https://www.youtube.com/watch?v=9Febr9kKeaY&index=12&list=PLKVgrNogVYWJqaYEsmyfKUgW2ciQfuHv

[11]http://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon

[12]http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX%3A32015H0818(15)&from=FR

 
Dom Mabb
25 mars 2016

Émission d'ARTE, Vers un monde altruiste - 2015

Instructif cour de psychologie, mais hélas quelque peu au service du capitalisme. On y voit un trader choisir de s'investir dans l'humanitaire, un disciple bouddhiste prôner sa philosophie à DAVOS au près des puissants de ce monde... Surréaliste n'est-ce-pas ? Il me semble que ces sujets éminemment politiques qui montrent à quel point nous sommes influençables, peuvent être utilisés pour nourrir le cour des révolutions qui gonflent partout.
https://www.youtube.com/embed/516AcKIdSkM

Pierre ST Vincent 28 mars 2016
Pas sûr que les révolutions gonflent, nos hommes politiques sont formés pour les dégonfler ! Le mondialisme est le rempart ultime de l'Europe d'un coté et le nationalisme l'utopie qu'il nous reste ! Goldman sachs est la pieuvre qui se nourrit des états et des banques fédérales, Européennes et nationales...
 
Dom Mabb
25 mars 2016

 
 
Dom Mabb
26 mars 2016

Etienne Chouard parle de l'état d'urgence - de la perte de sens des élections contemporaines bis ou tripartites mais pour le même parti pris celui des riches - de la cause des causes, le fait que les citoyens ne s'approprient pas la Constitution et ne sont pas préparés à l'écrire - du scandale des banques privées financées par la BCE et qui jouent au casino qu'est le marchés dérivés à l'international, des sommes 100 fois supérieurs à l'économie réels - des au moins cinq pouvoirs (pouvoir exécutif, pouvoir législatif, pouvoir judiciaire, pouvoir médiatique et de l'investigation journalistique, pouvoir monétaire) qu'il faut séparer pour pouvoir limiter le pouvoir - du vote sans candidats - de la force du nombre pour une révolution pacifique....

Pierre ST Vincent 28 mars 2016
Les nouveaux Templiers !
 

Sarah De Bergh  à  Dom Mabb
27 mars 2016

Pour ceux qui aiment Paris, découvrez-le différemment, présenté par des connaisseurs. Partagez avec vos amis.

 
Dom Mabb
28 mars 2016

Radio Campus Lorraine reçoit François Asselineau et Maxime Logerot

 
Pierre ST Vincent  à  Dom Mabb
28 mars 2016

Bienvenu parmi mes amis

 
Dom Mabb
2 avril 2016

Réunion publique du collectif On-vaut-mieux-que-ça à Alençon du 23/03/2016

Patrick Le Moal analyse la Loi El Khomeri.

Patrick Le Moal est ancien inspecteur du travail et co-auteur du Code-du-travail-en-sursis-- de la Fondation Copernic :
http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_38_iprod_654-le-code-du-travail-en-sursis-.html

 
Dom Mabb
11 avril 2016

François Asselineau est interviewé sur ETV Guadeloupe

 
Dom Mabb
11 avril 2016

La loi scélérate, dite " LOI URVOAS " , supprime l'égalité d'accès aux médias pour les prétendus « petits » candidats et vise à rendre encore plus difficile la collecte des 500 parrainages.

Cette loi a été votée le 5 avril 2016 en 3e lecture par l'Assemblée nationale, à la majorité absolue des députés inscrits, comme l'obligation en est faite pour les lois organiques.

Ci-dessous, la liste des députés qui ont voté cette loi scandaleuse. Presque tout les députés PS ont voté cette loi, sans doute avec la peur de perdre leur place, et on fait avancé le pays d'un pas vers la dictature....

 
Dom Mabb
11 avril 2016

Analyse de François Asselineau (6 avril 2016) :
00:09. Les résultats du référendum au Pays-Bas
07:02. La loi Urvoas est adoptée...
12:58. L' origine historique des parrainages
38:49. L' UPR va saisir l'OSCE
42:48. La collecte des parrainages de l'UPR
51:04. L'affaire Panama Papers
56:04. Le mouvement « Nuit Debout »
01:04:16. Les nouveaux partis: Chevènement, MAM, Macron...
01:09:28. Le voyage de F. Asselineau en Guadeloupe, Martinique et St Barthélémy

 
Dom Mabb
11 avril 2016

Des chercheurs du LEST-UMR 7317 AMU CNRS prennent position sur la loi travail :
http://www.lest.cnrs.fr/spip.php?article839

Loi Travail : De nouvelles contributions de chercheurs :
http://www.lest.cnrs.fr/spip.php?article842

 
Dom Mabb
14 avril 2016

La Quadrature du Net s'associe à la campagne menée par CorporateEurope et de nombreuses organisations contre la directive sur le secret des affaires qui sera votée jeudi 14 avril au Parlement européen : dangereuse pour les lanceurs d'alerte, les journalistes, les scientifiques ou les citoyens, elle crée un droit excessif au secret pour les entreprises.

Kamal Boulisfane 14 avril 2016
au fait pourquoi il n'y a aucun US sur la liste diffusée par panama-papers ?
 
18 mars 2016 - 14 avril 2016